Nous suivre

Basket-ball

Zeljko Obradovic boucle la boucle au Partizan Belgrade

Maxime Cazenave

Publié le

Zeljko Obradovic boucle la boucle au Partizan Belgrade
Photo Icon Sport

BASKET – Trois décennies après y avoir fait ses débuts en tant qu’entraîneur, Zeljko Obradovic retrouve le Partizan Belgrade, en Serbie. Le temps pour lui de rentrer dans l’histoire en tant que coach le plus titré du basket européen, en ayant laissé une trace indélébile dans tous les clubs où il est passé.

Il est de retour ! Après un an passé loin des bancs, l’incandescent Zeljko Obradovic va de nouveau retrouver le bord des parquets dans sa Serbie natale, là où sa carrière a commencé 30 ans plus tôt. Le Partizan Belgrade a annoncé la nouvelle dans la journée, confirmant les rumeurs qui grandissaient ces derniers jours. Non actif lors de la saison écoulée, il s’agissait seulement de sa deuxième saison blanche (après 2012-2013) sur les trente dernières années ! A 61 ans, et malgré un palmarès unique, l’ancien meneur de jeu a encore à donner.

La décennie 1990, les prémices d’un grand bonhomme

Pourtant, si ce grand monsieur du basket avait souhaité laisser sa carrière de coach de côté, il aurait été difficile de lui en vouloir. En 28 années de coaching, il s’est ainsi forgé un palmarès absolument unique, et qu’il sera difficile à égaler pour quiconque. Dès ses débuts, il frappe très fort. Sa première saison avec le Partizan, il conduit le géant de Belgrade au titre national et à la coupe de Yougoslavie, mais aussi surtout à la victoire en Euroleague. La seule de l’histoire du club, dans un contexte particulier. En raison de la guerre civile au pays, les Predrag Danilovic ou Aleksandar Dordevic n’ont jamais joué à domicile, évoluant en Espagne pour leurs réceptions. Ce n’est que le début d’une rafle absolue sur le continent européen.

Il passe ensuite quatre saisons en Espagne avec le Juventut de Badalona, puis le Real Madrid. Le Serbe conduit alors les deux équipes à la victoire en Euroleague, tout en ajoutant une Coupe Saporta avec le club madrilène. Puis, il atterrit ensuite en Italie afin de porter le Benetton Trévise vers une victoire en Coupe Saporta durant ses deux saisons.

Le plus grand palmarès du basket européen

Vient alors la plus grande aventure de sa carrière : le Panathinaïkos. De 1999 à 2013, le club d’Athènes règne avec gloutonnerie sur l’Europe sous les ordres d’Obradovic. En quatorze années, le club grec décroche 18 titres nationaux (11 championnats, 7 coupes), mais surtout 5 Euroleague ! En s’appuyant sur Dimitris Diamantidis ou encore Vasilis Spanoulis, il fait du Pana une force dominante. Puis c’est au tour du Fenerbahçe de profiter de l’aptitude incroyable du coach serbe à faire gagner ses équipes. De 2013 à 2020, il glane trois nouveaux titres de champion de Turquie, et encore une nouvelle Euroleague. Si l’on fait le compte des différents trophées qu’il a accumulé, cela est d’un indécence folle : 15 championnats nationaux, 9 coupes nationales, 2 coupes Sapora, et surtout…9 Euroleague !

En plus de ces performances en club, il a également permis à la Yougoslavie de décrocher de nouvelles breloques avec une médaille d’argent aux Jeux Olympiques 1996 à Atlanta, une médaille d’or (1997) et une de bronze (1997) aux championnats d’Europe, et surtout un titre de champion de monde (1998).

La saison prochaine, il aura donc pour but de remettre le Partizan sur les bons rails. Éliminé en demi-finales par le Mega Soccerbet de Malcolm Cazalon dans le championnat serbe, le club de Belgrade a également connu une grosse déception en se faisant éliminer dès le Top 16 de l’Eurocoupe. S’il n’y aura donc pas d’Euroleague au bout, nul doute que l’homme de 61 ans n’est pas revenu pour se contenter des places d’honneur. La gagne est ancrée en lui, et il compte encore bien le prouver pour cette nouvelle, et possible dernière aventure.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une