Nous suivre

Basket-ball

11 septembre 2019 : L’exploit des Bleus contre Team USA

Publié

le

11 septembre 2019 L’exploit des Bleus contre Team USA
Photo Icon Sport

BASKET-BALL – L’histoire se déroule en Chine, sur le parquet du Dongguan Center. La rencontre oppose, en quart de finale de Coupe du monde, l’équipe de France et Team USA. Autant dire que c’est un gros morceau qui attend les Bleus.

Ça s’est passé le 11 septembre 2019

Un gros morceau, c’est peu de le dire. Malgré le manque de quelques joueurs majeurs chez Team USA, la formation de Gregg Popovich est largement favorite, et pour cause. Voilà depuis 2006 qu’aucune équipe n’est parvenue à battre les Américains en compétition officielle. Mais Evan Fournier démarre le match sur les chapeaux de roue. Premier marqueur des Bleus, il cumulera à la fin de la rencontre 22 points. Parfaitement aidés par un Rudy Gobert des grands soirs (21 points, 16 rebonds, 3 contres), les Bleus prennent même une dizaine de points d’avance dans le troisième quart avant que Donovan Mitchell n’explose et ramène les siens à hauteur.

On voit ensuite la victoire s’échapper quand les Etats-Unis creusent un écart de sept points dans le quatrième acte. C’était sans compter l’envie et la détermination des joueurs de Vincent Collet. L’équipe de France reprend finalement l’avantage, et Nando De Colo n’a plus qu’à terminer le travail sur aux lancers francs, terminant à 18 points dont 9/10 sur la ligne. Score final 89-79 pour les Bleus qui réalisent là un exploit phénoménal.

Info : Les coéquipiers de Nicolas Batum s’inclinent malheureusement dans la foulée en demi-finale contre l’Argentine. Les rencontres France-USA ont continué leur histoire, jusqu’aux Jeux Olympiques de Tokyo. Et on en redemande.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une