Nous suivre

Athlétisme

12 avril 2015 : Julien Casoli s’impose au Marathon de Paris

Sophie Clapier

Publié

le

12 avril 2015 - Julien Casoli s’impose au Marathon de Paris
Photo DR

ATHLETISME – En 2012, l’athlète handisport Julien Casoli décrochait sa première victoire sur le Marathon de Paris. Trois ans plus tard, il remet ça après une course menée de bout en bout.

Ça s’est passé le 12 avril 2015

Accompagné par l’Américain Joshua George et l’Espagnol Jordi Madera Jimenez, Julien Casoli s’est d’abord défait du premier. Ne sachant pas si sa roue -qui s’est desserrée durant la course- allait tenir, il a néanmoins tenté. A moins de 500 m de l’arrivée, le Français a placé une accélération pour semer le second adversaire. La roue tient, ça passe, il franchit la ligne d’arrivée après 1 h 31 min et 6 secondes d’effort. Le Franc-Comtois remporte pour la seconde fois le Marathon de Paris. Jamais deux sans trois ? Oui, il s’imposera une nouvelle fois en 2019.

Info : Julien Casoli est également double médaillé paralympique. En 2008 à Pékin, il se classait 3ème avec ses coéquipiers tricolores sur le 4×400. Quatre ans plus tard, c’est sur le 5000 m de Londres qu’il remportait le bronze.


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?