Nous suivre

Histoire

12 décembre 2009 : Victoire sur le géant d’Are pour Tessa Worley

Publié le

12 décembre 2009 Victoire sur le géant d'Are pour Tessa Worley
Photo Icon Sport

SKI ALPIN – Alors que les deux leaders au classement général ont manqué leur chance de prendre des points supplémentaires, il y a une petite Française qui a brillé sur le géant d’Are. Tessa Worley, tout juste 20 ans, décroche ainsi sa seconde victoire en Coupe du monde.

Ça s’est passé le 12 décembre 2009

Alors que Maria Riesch pouvait détrôner l’Américaine Lindsey Vonn de la première place provisoire du général suite à la sortie de cette dernière, l’Autrichienne a malheureusement fauté aussi. Une skieuse n’a fait qu’une bouchée de la course, et particulièrement de la première manche, Tessa Worley. Un an après le géant gagné à Aspen, la Puce a remis ça, en Suède cette fois. Fonceuse lors de la première manche, elle a largement pris la tête, terminant en 1′10″55 avec 81 centièmes de mieux que ses poursuivantes, Tina Maze et Kathrin Zettel. C’est toujours sans se poser de question qu’elle a attaqué la seconde manche. A l’arrivée, la skieuse française est toujours devant. Avec un peu moins d’écart certes, mais toujours devant. Et c’est bien cela le principal. Après avoir eu du mal à confirmer sa première victoire, voilà Tessa Worley lancée.

Info : Spécialiste du slalom géant, Tessa Worley est montée à trois reprises sur le podium des Championnats du monde, cumulant une médaille de bronze (2011) et deux médailles d’or (2013 et 2017).


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une