Nous suivre

Athlétisme

13 août 2005 : L’or mondial pour le relais 4 x 100 m masculin français

Publié le

13 août 2005 L’or mondial pour le relais 4 x 100 m masculin français
Photo Icon Sport

ATHLETISME – Qui l’eût cru ? Après les séries des Mondiaux d’athlétisme 2005, les Bleus peuvent croire au podium. Ils – peuvent – croire – au podium, on est loin d’une certitude de médaille d’or, la troisième place, on prend. Et pourtant !

Ça s’est passé le 13 août 2005

Incroyable, les Américains ne sont pas en finale du relais 4 x 100 m masculin. Une erreur lors du passage de témoin lors des demies et Maurice Green et ses coéquipiers sont définitivement out. Le podium est alors accessible pour les Français. Mais la plus haute marche du podium semble promise à d’autres. Jamaïque, Angleterre, Trinité et Tobago sont les principales nations favorites. Top départ, c’est Ladji Doucouré qui lance le relais tricolore, lui qui a appris sa participation à cette course le matin même. La transmission avec Ronald Pognon est parfaite, le sprint d’Eddy De Lépine exceptionnel. Lorsque Lueyi Dovy prend le départ pour les 100 derniers mètres, il mène la course. Et malgré le retour de ses adversaires, il conserve cette avance pour franchir la ligne d’arrivée en tête. Mais oui Messieurs, vous êtes les premiers champions du monde français sur cette distance, savourez !

Info : Pour marquer un peu plus de leur empreinte ces Championnats du monde, les sprinteurs français ont réalisé la meilleure marque mondiale de la saison en 38.08.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une