Nous suivre

Histoire

13 septembre 2015 : Déjà trois sacres consécutifs pour Sébastien Ogier

Publié

le

13 septembre 2015 Déjà trois sacres consécutifs pour Sébastien Ogier
Photo Icon Sport

RALLYE AUTOMOBILE – Alors qu’il a annoncé mettre un terme à sa carrière après cette saison 2021, Sébastien Ogier est bien parti pour un huitième titre mondial. Mais revenons quelques années en arrière, pour la passe de trois avec Julien Ingrassia.

Ça s’est passé le 13 septembre 2015

Au départ de cette dixième épreuve du Championnat du monde des rallyes 2015, Sébastien Ogier compte 93 points d’avance sur Jari-Matti Latvala. Avec 112 points à prendre en Australie, tout est possible pour le Finlandais, mais le titre se rapproche grandement pour le Tricolore. Il reste encore trois épreuves après ce circuit à Coffs Harbour alors oui, autant dire que le sacre mondial terminera encore entre les mains de Sébastien Ogier et de son copilote Julien Ingrassia. Ils ont déjà remporté six rallyes cette année alors sauf catastrophe d’ici la fin de saison, c’est donc un troisième consécutif pour les deux Français. Mais pourquoi ne pas s’en assurer dès le Rallye d’Australie ?

La concurrence directe se fait avec son coéquipier chez Volkswagen, Jari-Matti Latvala. Si ce dernier arrive premier, Sébastien Ogier pourrait alors se contenter de la seconde place. Mais malgré la délicatesse d’ouvrir la route pour le pilote tricolore, celui-ci s’impose en décrochant également la première place de la power stage, prenant trois points supplémentaires. Les jeux sont faits bien avant la date ultime, déjà trois titres pour les deux compères. Et tout autant pour le constructeur allemand.

Info : Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont été champions du monde à six reprises consécutivement entre 2013 et 2018, les deux dernières fois avec M-Sport. Après une troisième place en 2019 au sein de Citroën, ils ont récupéré leur titre l’année suivante avec Toyota.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une