Nous suivre

Histoire

14 mai 1900 : Les Jeux Olympiques à Paris

Sophie Clapier

Publié

le

14 mai 1900 : Les Jeux Olympiques à Paris
Photo via Technicien Québec

Si Pierre de Coubertin est parvenu à faire venir les seconds Jeux Olympiques de l’ère moderne en France, tout ne s’est pas particulièrement bien passé. Dicodusport revient sur cette édition plutôt particulière de Paris 1900.

Ça s’est passé le 14 mai 1900

Quel capharnaüm !  En voulant faire coïncider les Jeux Olympiques avec l’Exposition Universelle, le CIO a eu là une bien mauvaise idée. Alors oui, financièrement c’est mieux, niveau organisation c’est autre chose. Premièrement, ça a étalé les épreuves sur cinq mois -entre mai et octobre- mais celles-ci étaient perdues parmi d’autres compétitions annuelles. Difficile de faire le tri entre médaillés olympiques ou non. De plus, médiatiquement, l’événement n’a pas du tout pris, faute de promotion également. Pas de cérémonie d’ouverture, les affiches publicitaires n’annoncent aucunement les JO mais des « concours internationaux ». Pas étonnant donc que les spectateurs soient peu nombreux, surtout que politiquement, la compétition n’attire pas non plus. Et que dire des sites qu’il aurait fallu aménager … une histoire de sous encore.

Pourtant, il y a des choses à garder de cette première édition française, notamment l’apparition des femmes dans les Jeux Olympiques. Ainsi, la Britannique Charlotte Cooper devient la première championne olympique de tennis. L’Américaine Margaret Abbott s’impose de son côté en golf. Parallèlement, des équipes mixtes de voile, équitation et croquet sont aussi organisées. De plus, ce sera la seule et unique fois où la France arrivera en tête du classement olympique, si on peut appeler ça un classement officiel, les médailles olympiques voyant le jour quatre ans plus tard. Bon, l’équipe de France représentait la moitié des athlètes, mais prenons le verre à moitié plein. Individuellement, c’est Alvin Kraenzlein qui a brillé. L’Américain a décroché pas moins de quatre sacres en athlétisme, s’imposant sur le sprint du 60m mais aussi sur 110 et 200 m haies et complétant avec le saut en longueur. Bien que ces Jeux aient connu un flop, il n’y a pas eu que des mauvaises choses. Et puis, il était toujours possible de faire mieux en 1924. Quoi que … En 2024 alors ? Patientons, concentrons-nous déjà sur Tokyo, il reste 70 jours. 70 jours !

 

Info : Avec l’organisation des Jeux 2024, Paris arrive dans le club fermé des villes ayant accueilli la compétition à trois reprises. Londres y figurait depuis 2012, Los Angeles y entrera en 2028.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une