Nous suivre

Biathlon

14 mars 2020 : La der pour Martin Fourcade

Sophie Clapier

Publié

le

14 mars 2020 : La der pour Martin Fourcade
Photo AFP

BIATHLON – C’est à Kontiolahti, en Finlande, que tout a commencé. Martin Fourcade remportait en 2010 sa première victoire en Coupe du monde sur la poursuite. C’est à Kontiolahti que tout se termine. 

Ça s’est passé le 14 mars 2020

Il l’avait annoncé, cette poursuite est la dernière de sa carrière. Après treize titres mondiaux, cinq sacres olympiques et pas moins de sept gros globes de cristal, le biathlète tricolore a dit stop. Et encore, on n’a pas parlé des petits globes des spécialités. Parce qu’il en a récupéré 26 quand même.

En ce 14 mars 2020, la poursuite à Kontiolahti est donc la dernière course d’une longue liste. Martin Fourcade boucle la boucle, sur la même épreuve où il arborait l’or pour la première fois neuf ans plus tôt en Coupe du monde. Et pour parfaitement fermer cette boucle, pour la dernière fois, il s’impose. Après un excellent 10/10 pour commencer la course, le porte-drapeau olympique 2018 prend rapidement la tête, accompagné par Emilien Jacquelin, Quentin Fillon Maillet et Johannes Boe. Une faute plus tard pour le Français, le Norvégien en fait trois. Sur le dernier tir, le Catalan part sur l’anneau de pénalité pour deux tours. Mais les échecs adverses, l’avance accumulée et sa rapidité au ski lui permettent de s’imposer néanmoins. Dans son sillage, il amène sur le podium Emilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet pour un triplé français. Allez, on se refait la course dans son intégralité ! Mais vous pouvez simplement avancer pour fêter l’arrivée si vous le souhaitez.

Info : les épreuves du week-end suivant ayant été annulées en raison du coronavirus, cette course est donc la dernière de la saison pour le classement général. A ce petit jeu, Martin Fourcade termine deuxième à seulement deux petits points de Johannes Boe. On n’était vraiment pas loin du 8ème gros globe.

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une