Nous suivre

Histoire

15 novembre 2012 : Record du monde pour Yannick Agnel

Publié

le

15 novembre 2012 Record du monde pour Yannick Agnel
Photo Icon Sport

NATATION – Le 14 novembre 2009, Paul Biedermann s’emparait du record du monde du 400 m nage libre en petit bassin. Presque trois ans plus tard, jour pour jour, Yannick Agnel fait tomber la marque référence de l’Allemand. Retour sur cette journée.

Ça s’est passé le 15 novembre 2012

Fort de ses trois médailles olympiques décrochés à Londres quelques mois plus tôt, Yannick Agnel est aligné sur quatre épreuves lors des Championnats de France en petit bassin. La première d’entre elle, le 400 m nage libre. Et autant dire que le Niçois n’est pas là pour faire de la figuration. Sur cette distance, il s’impose déjà largement devant Anthony Pannier et Sébastien Rouault. Mais plus que ce titre national, c’est le record du monde que Yannick Agnel a aussi ajouté à son palmarès.

Avec un temps de 3:32.25, le nageur tricolore bat ainsi celui de l’Allemand réalisé trois ans plus tôt (3:32.77). Et tout cela, sans la fameuse combinaison en polyuréthane. Si le but du double champion olympique était de se préparer pour les Championnats d’Europe qui ont lieu une dizaine de jours plus tard, la mission est réussie. Surtout que Yannick Agnel n’en a pas terminé avec cette compétition nationale. A Angers, il s’est distingué en s’imposant également sur les trois autres distances, les 800, 200 et 100 m nage libre. Carton plein !

Info : Ce record du monde en petit bassin du 400 m nage libre est, à l’heure d’écrire ces lignes, toujours détenu par Yannick Agnel.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une