Nous suivre

Athlétisme

16 juin 1984 : La 100ème victoire consécutive pour Edwin Moses

Sophie Clapier

Publié

le

16 juin 1984 : La 100ème victoire consécutive pour Edwin Moses
Photo Olympic

ATHLETISME – Depuis septembre 1977, Edwin Moses est invaincu sur 400 mètres haies. Il en est, avant cette course du 16 juin 1984, à 99 victoires de rang. Plus qu’une donc pour atteindre la centaine. Surtout que les Jeux Olympiques arrivent vite.

Lors des essais sur piste olympique de Los Angeles, le champion du monde -et recordman mondial- 1983 du 400 m haies ne pense pas vraiment à cette barre symbolique des 100. Seule compte la victoire. Et Moses a un petit truc en plus, il réalise 13 foulées entre chaque obstacle quand ses adversaires en font 14. Arrivé à la neuvième haie, il lance un coup d’œil à l’arrière pour voir où se trouvent ses concurrents. En tête, l’athlète américain termine sa course et se qualifie pour la demi-finale. Cette dernière, il la remporte également pour porter sa série à 101 victoires. And this is not over… La plus longue série de victoires pour un athlète masculin se portait à 116 avec le lanceur de poids Parry -de son vrai nom William Patrick- O’Brien. Le cycle d’Edwin Moses s’arrête à 122, battu le 4 juin 1987 par son compatriote Danny Harris.

Info : Sacré champion olympique en 1976, Edwin Moses réitère la performance en 1984. Auréolé également de deux titres mondiaux, il a détenu le record de la distance de 1976 à 1992. Après sa carrière d’athlète, il intègre pendant deux ans la formation américaine de bobsleigh.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une