Nous suivre

Histoire

17 septembre 2006 : Première Fed Cup pour l’Italie

Publié

le

17 septembre 2006 : Première Fed Cup pour l’Italie
Photo Icon Sport

TENNIS – A ce que l’on dit, il y a une première à tout. Et pour l’Italie, c’est la première finale de Fed Cup de son histoire en ce mois de septembre 2006. Au terme des rencontres, les Italiennes soulèvent pour la première fois le trophée.

Ça s’est passé le 17 septembre 2006

Après avoir éliminé les Françaises en quart de finale de la Fed Cup 2006 puis les Espagnoles au tour suivant, les coéquipières de Francesca Schiavone ont rendez-vous pour l’ultime étape avec les Belges, tombeuses des Russes et des Américaines. Pour la future gagnante de Roland-Garros en 2010, le duel face à Kirsten Flipkens tourne court, la joueuse italienne s’imposant rapidement 6-1, 6-3. Premier point pour l’Italie mais lors du second simple, Justine Henin bat Flavia Pennetta et remet les deux équipes à égalité. Le lendemain, la Belge efface sur le même score (6-4, 7-5) Schiavone pour permettre à la Belgique de prendre l’avantage.

La suite, c’est Mara Santangelo qui crée un petit exploit contre Flipkens. Loin d’être favorite, elle remporte les deuxième et troisième sets après avoir bataillé lors du premier, perdu au tie-break. Le score entre les deux nations est alors de 2-2, le double est décisif. Du côté belge, la paire FlipkensHenin est alignée ; pour les Italiennes ce sont Schiavone et Roberta Vinci. Le match est tendu, le suspense à son comble. A domicile, les Belges prennent la première manche 6-3 mais cèdent la suivante plus rapidement encore. Puis c’est l’abandon … Blessée au genou, à 2-0 en faveur de l’Italie, Justine Henin ne peut continuer, les adversaires du soir récupèrent ainsi le titre, le premier pour la Botte.

 

Info : Depuis cette victoire, l’Italie s’est inclinée en finale l’année suivante avant de récupérer le trophée en 2009. Elle cumule aujourd’hui quatre sacres dans cette compétition.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une