Nous suivre

Histoire

20 octobre 2007 : Les Springboks sacrés pour la seconde fois

Publié le

20 octobre 2007 : Les Springboks sacrés pour la seconde fois
Photo Icon Sport

RUGBY A XV – Quinze jours auparavant, l’équipe de France de rugby à XV réalisait l’exploit en quart de finale de la Coupe du monde, éliminant les All Blacks. Malheureusement, ils étaient éliminés dans la foulée par les Anglais qui retrouvaient pour la dernière étape, les Springboks. Retour sur cette rencontre.

Ça s’est passé le 20 octobre 2007

S’ils sont champions du monde en titre, les Anglais ne partent pas spécialement favoris dans cette finale, l’Afrique du Sud étant la meilleure attaque de cette Coupe du monde. Mais Jonny Wilkinson et les siens comptent bien défendre leur couronne. Le match est ryhtmé, mais les ouvertures se font rares. Tellement rares, que l’intégralité des points sera inscrite sur pénalités. Oui, la meilleure attaque sait également défendre. Et malheureusement, aucun essai n’est marqué. Ou du moins, aucun n’est validé. Car au retour des vestiaires, Mark Cueto a bien aplati pour le XV de la Rose mais l’essai est refusé après révision vidéo. Les Springboks menaient alors 9-3, c’était l’occasion ou jamais.

Suite à cette frayeur, les Sud-Africains referment rapidement les portes et pressent. Sur l’ensemble de la rencontre, ils volent pas moins de cinq touches à leurs adversaires. Mais c’est surtout les pénalités qui ont eu raison de l’Angleterre. Sur le petit score de 15-6, loin du 36-0 infligé en match de poule, l’Afrique du Sud soulève le trophée Webb Ellis. Pour le pays et le pilier surnommé Os de Randt, c’est la seconde fois en autant de finale. Seule l’Australie avait alors été sacrée à deux reprises championne du monde. Aujourd’hui, la Nouvelle-Zélande cumule trois sacres en Coupe du monde, tout comme les Springboks qui se sont adjugés la 9ème édition, en 2019.

Info : Aucune finale de Coupe du monde ne s’était terminée sans au moins un essai marqué, exceptée celle de 1995. Cette dernière avait déjà été remportée par … les Springboks, aux dépens des All Blacks.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une