Nous suivre

Actualités

2019 : l’année des réformes pour les circuits ATP et ITF

Publié le

2019 sera l’année des changements pour le circuit professionnel de tennis. D’abord, la tant discutée réforme de la Coupe Davis, qui a fait couler beaucoup d’encre depuis quelques mois, sera mise en place. Mais une autre réforme dont peu de monde parle est celle des circuits secondaires (Challenger et Future), qui va impacter des milliers de joueurs. Celle-ci va tout simplement supprimer le circuit Future pour le remplacer par un circuit de transition ITF. Le tout avec un leitmotiv honorable : « améliorer le parcours des joueurs et renforcer la viabilité du tennis dans les niveaux inférieurs ».

Réforme de la Coupe Davis

Votée à 71% par les fédérations internationales de tennis en août dernier, la grande réforme de la Coupe Davis aura bien lieu, malgré les nombreuses voix qui s’y sont opposées dans les médias. À partir de cette année 2019, la compétition va totalement changer de format. Sous l’impulsion du nouveau partenariat avec le groupe Kosmos (détenu par le footballeur Gérard Piqué), l’ITF a décidé de rendre sa célèbre épreuve plus dynamique et attractive. Le but étant d’en faire un «grand festival de tennis», avec l’apparition de phases finales comprenant 18 pays participants, qui prendront place au mois de novembre. Voici la liste des principales modifications apportées par l’ITF à sa compétition phare :

  • Au lieu d’avoir 4 phases de compétition dans l’année (huitièmes de finales jusqu’à la finale), il n’y aura plus que 2 phases : une première de qualifications au mois de février (24 nations) et les phases finales au mois de novembre (18 nations)
  • Les rencontres ne se feront plus au meilleur des 5 matchs, mais au meilleur de 3 matchs (2 simples + 1 double)
  • Les équipes seront donc composées de 4 joueurs au lieu de 5
  • Les rencontres se feront maintenant en 2 sets gagnants
  • La phase finale de novembre se jouera en terrain neutre
  • Apparition d’un prize-money pour les équipes (environ 20 millions € à répartir par édition)

Infographie expliquant le nouveau format de la Coupe Davis qui verra le jour en 2019 (source : Dicodusport)

L’intérêt pour l’ITF de réformer la Coupe Davis est à la fois sportif et financier. Sportif, car l’objectif est de faire revenir les cadors du tennis (Federer, Nadal…), qui ne voyaient plus d’intérêt dans cette compétition après l’avoir gagnée. Le fait d’ajouter un prize-money et d’alléger le calendrier (1 semaine au lieu de 4 week-ends) permettra peut-être de faire revenir les tout meilleurs de ce sport. Et intérêt financier, car le partenariat obtenu avec Kosmos s’élève à hauteur de 2.5 milliards d’euros. Une somme considérable pour le tennis qui amènera probablement la transformation de cette semaine de phase finale en un vrai show sportif retransmis dans le monde entier, et brassant des millions d’euros. Ainsi, s’il n’est pas prévu que l’épreuve change de nom, c’est bel et bien une toute nouvelle compétition, sur le fond comme sur la forme, qui s’apprête à prendre vie.

Réforme des circuits secondaires

Circuit Future (échelon 3 du circuit pro)

Cette réforme amorcée par l’ITF et l’ATP va fortement impacter le parcours de milliers de joueurs professionnels. Les tournois Futures concernaient en 2018 plus de 14.000 compétiteurs. Et parmi eux, environ 300 peuvent vivre de leur travail (voir notre dossier sur ce sujet). Et c’est justement ce chiffre que l’ITF (responsable du circuit Future) a voulu changer. Et pour cela, c’est une véritable refonte du système actuel qui a été lancée. En 2019, le circuit Future n’existera tout simplement plus. Il sera remplacé par un circuit de transition « Transition Tour », qui permettra, comme son nom l’indique, une meilleure transition entre le circuit Junior et celui des professionnels. L’ITF mise énormément sur les jeunes avec cette refonte, et veut faciliter leur parcours pour assurer une vraie relève sur le circuit ATP. Voici quelques caractéristiques de ce nouveau circuit :

  • Il aura son propre système de points (le classement mondial ITF), en parallèle de l’ATP
  • Les tournois « Transition Tour » remplaceront les tournois Future à 15.000$ de dotation (environ 75% des Futures), les 25% à 25.000$ de dotation seront intégrés au circuit pro
  • Il aura une structure plus localisée, pensée afin de réduire les coûts pour les joueurs (transport, hébergement…)
  • Il devrait réduire le nombre de joueurs pro à 750 (environ 3.000 aujourd’hui)
  • Ces tournois comprendront des places réservées aux juniors afin de faciliter leur adaptation

Schéma explicatif de la structure impliquée par ce nouveau circuit (source : capture d’écran Youtube ITF Official)

Ce nouveau circuit s’annonce comme une excellente nouvelle pour les jeunes joueurs, qui seront bien plus nombreux à pouvoir réellement espérer percer dans le monde du tennis. À l’opposé, des centaines de joueurs plus âgés verront leur accès au circuit professionnel encore plus embouteillé qu’il ne l’était déjà.

Circuit Challenger (échelon 2 du circuit pro)

En parallèle et en coordination avec l’ITF, l’ATP a aussi amorcé la réforme de son propre circuit secondaire, le Challenger Tour. Mais cette réforme sera bien moins radicale que celle de l’ITF. Le circuit Challenger restera le même dans le fond, ce sera la forme qui sera modifiée, puisqu’une sorte de relooking va être mis en place. L’objectif de l’ATP avec cette réforme est de professionnaliser son circuit, afin de le rendre plus attractif pour les médias et spectateurs. Voici la liste des principaux éléments que l’ATP va améliorer :

  • Les tournois se dérouleront sur 7 jours, et non plus sur 9 (2 jours de qualifs + 7 jours du tableau principal), afin d’éviter le chevauchement entre les tournois
  • Les tableaux principaux des tournois seront maintenant composés de 48 joueurs (32 auparavant)
  • Tous les joueurs du tableau principal toucheront leur part du prize-money, qui sera en conséquence augmenté sur l’ensemble des tournois
  • L’hébergement pour les joueurs sera maintenant obligatoirement pris en charge par le tournoi
  • Une meilleure qualité des services proposés aux joueurs (locaux, services médicaux, courts d’entraînement)
  • Tous les matchs de Challenger seront maintenant streamés et disponibles sur Internet, avec pour objectif dans quelques temps de les diffuser à la TV

En bref, le circuit Challenger se professionnalise et ça ne peut être qu’une bonne chose puisque ce sont les futures stars du tennis qui s’y affrontent. Ces mesures ont d’ailleurs été très bien accueillies par les joueurs, qui supportent cette réforme. Comme l’explique Rafael Nadal, « Le monde des Challengers est très important parce que c’est le deuxième plus grand circuit en terme de haut niveau. Sans exception, nous sommes tous passés par les Challengers ». L’objectif honorable poursuivi par l’ATP est que le plus de joueurs possible puissent vivre de leur passion, et s’épanouir sur le circuit sans avoir à se soucier de problèmes d’argent. Avec la réforme du circuit ITF, le circuit Challenger sera donc le seul avec l’ATP à distribuer des points ATP, et deviendra ainsi le premier niveau du circuit professionnel.

Tom Compayrot

Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
ITFChangeTheRules

Très bon article! Pour connaitre les conséquences du Transition Tour je vous recommande cette interview d’un coach professionnel : http://eyes-on-the-ball.com/transition-tour-lappel-de-daniel-meyers/


Fil Info

Actus à la une