Nous suivre

Histoire

21 avril 2016 : Nouveau sacre européen pour Automne Pavia

Sophie Clapier

Publié

le

21 avril 2016 - Nouveau sacre européen pour Automne Pavia
Photo Getty Images

JUDO – En ce 21 avril 2016, c’est le premier jour des Championnats d’Europe de judo. Et pour débuter la compétition, les Français font parfaitement le travail. Aujourd’hui, focus sur Automne Pavia dans la catégorie des -57 kg.

Ça s’est passé le 21 avril 2016

Automne Pavia, c’est déjà, avant ce jour, une médaille de bronze olympique décrochée à Londres et deux titres de championne d’Europe. Jamais deux sans trois pour la judokate tricolore dans cette dernière compétition. Après s’être défaite de sa compatriote Hélène Receveaux sur ippon en demi-finale, Automne Pavia rencontre la Bulgare Ivelina Ilieva. Cette finale se joue dans les premiers instants. La Picarde marque sur yuko en début de combat. Dès lors, à défaut de faire chuter encore l’adversaire, il faut tenir. Et c’est ce qu’elle fait, jusqu’au bout. La délivrance est là, Automne Pavia décroche ainsi son troisième titre européen. Ce sacre lui permettra également d’obtenir son ticket pour les Jeux Olympiques de Rio la même année.

 

Info : Hélène Receveaux, battue en demi-finale, n’a pas réussi à décrocher le bronze, s’inclinant pour ce métal contre Timna Nelson Levy. La même journée, le judoka Walide Khyar remportait l’or dans la catégorie des -60 kg.


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?