Nous suivre

Handball

23 février 2013 : Premier titre pour Issy Paris Handball

Sophie Clapier

Publié

le

23 février 2013 - Premier titre pour Issy Paris Handball
Photo Hand LFH

HANDBALL – Créé en 1999 sous le nom d’Issy-les-Moulineaux Handball, le club féminin devient Issy Paris Hand en 2009. Cette même année, après avoir passé plusieurs saisons en deuxième division, l’équipe accède à la D1. Depuis, le club a été vice-champion de France en 2012 mais aucun trophée n’a été décroché par les filles. Il y a un début à tout.

C’est sur un fil que les joueuses d’Issy Paris Handball ont réussi à décrocher la victoire. Déjà en quarts de la Coupe de la Ligue, elles avaient bataillé pour s’imposer d’un petit point contre Dijon. Même bataille lors de la demie face au Havre, les filles d’Arnaud Gandais remportent le match 19-18. Et la dernière ligne droite n’est pas non plus de tout repos. Menées de trois points à la pause, les coéquipières de Mariama Signaté -9 buts dans la partie- reviennent peu à peu. Parfaitement aidées par leur gardienne Armelle Attingré et ses 18 arrêts, elles finissent par surpasser les Nîmoises 23-21. À domicile, le club soulève le premier titre de son histoire.

©Hand LFH

Info : Cette victoire en Coupe de la Ligue qualifie directement l’équipe pour la Coupe d’Europe 2013-2014. Les joueuses d’Issy Paris Handball termineront en argent lors de cette compétition.

Sophie Clapier


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?