Nous suivre

Histoire

23 octobre 2016 : Emmanuel Lebesson, 40 ans après Jacques Secrétin

Publié le

23 octobre 2016 Emmanuel Lebesson, 40 ans après Jacques Secrétin
Photo Icon Sport

TENNIS DE TABLE – Il aura fallu attendre 40 ans. 40 ans ! Pour trouver un successeur tricolore au champion d’Europe 1976, Jacques Secrétin. Et l’exploit est signé Emmanuel Lebesson, au terme d’une finale, vous l’aurez compris, historique. Mais pas uniquement pour le titre du Niortais.

Ça s’est passé le 23 octobre 2016

En demi-finale, Emmanuel Lebesson a une nouvelle fois sorti son meilleur « ping » pour se défaire du Polonais Jakub Dyjas. Il retrouve en finale son compatriote Simon Gauzy. Et une finale 100% française aux Championnats d’Europe, ce n’était plus arrivé depuis … depuis … hé bien en fait, ce n’était jamais arrivé. Pour cette première dans l’histoire du tennis de table européen, le gaucher évite la pression. Effectivement, celle-ci est sur le jeune espoir de 22 ans, Simon Gauzy, alors dans le top 20 mondial. Emmanuel Lebesson, lui, est classé 38ème mondial à l’approche de cette dernière étape. Mais son jeu lors de ces Championnats continentaux dépasse ses attentes, son coup droit fait mouche à chaque fois.

La première manche de cette finale tourne en faveur de Simon Gauzy qui mène rapidement 9-3 et dispose ensuite de trois balles de set. Malheureusement, le Toulousain n’arrive pas à conclure et la cède finalement 14-12. Réveil du 19ème mondial dans le second acte et courte victoire 11-9. C’est le seul set remporté par Gauzy. Dans la foulée, après avoir une nouvelle fois été mené puis être revenu, Emmanuel Lebesson assassine son compatriote et s’adjuge le troisième set 11-7. Le moral en a pris un coup chez Gauzy, son adversaire n’a plus qu’à dérouler. 11-3 dans la quatrième manche puis 11-6 pour terminer. Emmanuel Lebesson n’en revient pas, mais il vient bien d’être sacré champion d’Europe. Et, par la même occasion, de replacer la France sur la carte mondiale du tennis de table.

Info : Malgré la défaite et la médaille d’argent, Simon Gauzy se consolera -ou pas- en étant le premier Français vice-champion d’Europe. On prend ce qu’on peut …


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une