Nous suivre

BMX

25 juillet 2015 : Joris Daudet, champion du monde de BMX

Publié

le

25 juillet 2015 Joris Daudet, champion du monde de BMX
Photo Icon Sport

BMX – En 2011 Joris Daudet a été le premier Français à remporter la Coupe du monde de BMX peu après avoir décroché son premier titre mondial. En ce 25 juillet 2015 il remet ça, mais pas dans la même épreuve.

Ça s’est passé le 25 juillet 2015

C’était en race que Joris Daudet s’était imposé quatre ans auparavant, c’est sur le contre-la-montre qu’il revêt pour la seconde fois le maillot « arc-en-ciel » de champion du monde. Avec le cinquième temps des qualifications, le Tricolore décroche de peu ses adversaires et, de très peu, récupère l’or. Il dépose derrière lui à quelques centièmes le Néerlandais Niek Kimmann, premier temps des qualifications et champion du monde lors de ces mêmes Mondiaux sur la race. Désormais, Joris Daudet a tout gagné … ou presque. Le titre européen, c’est fait. Ceux mondiaux sur contre-la-montre et race sont cochés également. Et on ne parle pas des titres nationaux. Il est même monté sur la plus haute marche du podium lors des premiers Jeux Européens de l’histoire. A quand le toit de l’Olympe ?

Info : Qualifié pour Tokyo, peut-il entrer davantage dans l’histoire et devenir le premier rider à gagner les quatre grands titres ? Réponse à partir du 29 juillet.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une