Nous suivre

Football

25 novembre 2020 : Décès de Diego Maradona

Publié

le

"Diego a été tué" déclare l'avocat de l'infirmière de Maradona
Photo Icon Sport

FOOTBALL – Cette fin d’année 2020 ne nous a pas fait de cadeaux. Au lendemain du décès tragique de Christophe Dominici, le monde apprend une nouvelle perte, celle de l’ancien footballeur Diego Maradona.

Ça s’est passé le 25 novembre 2020

C’est sûr, l’homme était loin d’être exemplaire. Mais le joueur, lui, était magique à contempler. Diego Maradona est décédé il y a un an maintenant d’une crise cardiaque. Si son entourage et notamment son médecin ont été mis en cause dans ce décès pour négligence, pas de procès aujourd’hui. Car il y en aurait aussi beaucoup à dire -malheureusement- sur la légende argentine. Concentrons-nous sur ses beaux gestes et ce pourquoi il faisait vibrer les supporters. El Pibe de Oro a notamment permis à l’Argentine de remporter la Coupe du monde en 1986 -faut-il rappeler sa main salvatrice contre l’Angleterre- et à Naples de truster les sommets de la Serie A. A l’annonce de son décès, outre les multiples hommages, un deuil de trois jours sera observé par l’Argentine. Après tout, son Dieu est parti …

Info : Quatre jours plus tard, Lionel Messi rendait de nouveau hommage à Diego Maradona avec un magnifique but contre Osasuna.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une