Nous suivre

Histoire

27 février 1988 : La Jamaïque aux Jeux d’hiver

Sophie Clapier

Publié

le

27 février 1988 : La Jamaïque aux Jeux d’hiver
Photo PC

BOBSLEIGH – Lors de la cérémonie d’ouverture des Olympiades de Calgary, le monde avait pu voir l’arrivée de l’équipe de la Jamaïque lors de Jeux d’hiver, une première pour ce pays.

Ça s’est passé le 27 février 1988

Après avoir lancé une campagne de recrutement en 1987 au sein de l’armée jamaïcaine, voici donc quatre hommes prêts à entrer dans la compétition. Et dans quelle discipline évoluent-ils pour ces Jeux s’il vous plaît ? Le bobsleigh. Les élus sont alors Devon Harris, Dudley Stokes, Michael White et Caswell Allen. Ce dernier, blessé, est remplacé par Chris Stokes. Si l’épreuve de bob à deux a eu lieu quelques jours avant ce 27 février 1988, c’est bien celle de bob à quatre qui marque les esprits. En ce jour, la Jamaïque est 26ème avant la quatrième et dernière manche. Les bobeurs s’élancent, mais dans un virage, le bob se retourne. Un choc spectaculaire et violent heureusement sans grave conséquence. Les quatre héros du jour finissent alors la course à pieds jusqu’à l’arrivée, l’Histoire s’écrit.

Info : Si cette histoire vous dit quelque chose, c’est normal. Elle a inspiré le film Rasta Rockett sorti cinq ans plus tard. La rivalité existante entre les quatre Jamaïcains et les athlètes étrangers a cependant été inventée. En revanche, ce sont les vraies images de la chute de l’équipe lors de ces Jeux Canadiens que vous pouvez retrouver dans le film.

Sophie Clapier


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?