Nous suivre

Football

28 mars 2017 : Première utilisation internationale de la VAR

Publié le

28 mars 2017 : Première utilisation internationale de la VAR
Photo Franck Fife / AFP

FOOTBALL – Si la Video Assistance Referee est déjà utilisée lors de certaines compétitions comme la Ligue des Champions et quelques championnats nationaux, elle fait son début international le 28 mars 2017 lors du match de football amical France – Espagne. Au grand dam des Bleus.

Ça s’est passé le 28 mars 2017

Pas de quoi fanfaronner après match pour les Tricolores. L’Espagne a globalement maîtrisé son sujet ce soir, au-delà du score. Si les joueurs de Didier Deschamps se procurent quelques occasions, ils butent à chaque fois sur David de Gea. Et quand Antoine Griezmann parvient à le tromper d’une tête au retour des vestiaires, la VAR apparaît. Elle est sans appel, le hors-jeu est signalé. Le Stade de France a bien célébré, le Stade de France s’éteint quelques instants plus tard. Non seulement le but du numéro 7 français est refusé, mais l’Espagne va en plus prendre le dessus.

Il reste vingt minutes à jouer, le score est toujours nul mais la Roja bénéficie alors sans contestation d’un penalty. Transformé par David Silva qui a parfaitement pris à contre-pied Hugo Lloris, ce but est suivi par un second à peine dix minutes plus tard. Si la VAR est une nouvelle fois utilisée pour vérifier la position du buteur espagnol Gerard Deulofeu, elle fait encore défaut aux Bleus. Le but est bien validé, France 0 – Espagne 2.

© AFP

Info : L’arbitre officiant pendant ce France – Espagne et donc le premier à avoir utilisé la vidéo pour une rencontre internationale est l’Allemand Felix Zwayer.

Sophie Clapier

Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une