Nous suivre

Formule 1

29 novembre 2020 : Romain Grosjean, le miraculé

Publié

le

29 novembre 2020 Romain Grosjean, le miraculé
Photo Icon Sport

FORMULE 1 – C’était il y a tout juste un an. Peu après le départ du Grand Prix de Bahreïn, Romain Grosjean était victime d’un terrible accident. De cet enfer, il en sortira vivant après de longues secondes passées dans sa monoplace en feu.

Ça s’est passé le 29 novembre 2020

Nous ne sommes qu’au premier tour du Grand Prix de Bahreïn lorsqu’au troisième virage, Romain Grosjean tente de doubler quelques concurrents. Mais dans son angle mort droit, il ne voit pas Daniil Kvyat au moment de se déporter. La monoplace du Français percute alors celle du Russe et file directement dans les rails de sécurité. Lancée à plus de 200 km/h, la Haas de Romain Grosjean est coupée en deux sur le coup et prend feu immédiatement. Les secondes passent et l’espoir s’amenuise pour le pilote tricolore. Pourtant, après 28 secondes interminables passées dans les flammes, ce dernier parvient à s’extirper de son bolide, du moins ce qu’il en reste.

C’est un soulagement autour de la piste ainsi que devant les écrans de télé. Le miraculé peut remercier la rapidité d’intervention des services de secours, la cellule de survie mais surtout, surtout, le halo. Mis en place en 2018, ce dispositif de sécurité supplémentaire avait fait débat au sein des pilotes. Romain Grosjean étant lui-même contre le halo, il reconnaîtra pourtant que c’est ce qui lui a sauvé la vie ce jour-là. Ça … et un sacré mental d’acier.

Bahreïn : ce qui a sauvé la vie de Romain Grosjean

Info : La course a été interrompue une heure et demie puis a vu Lewis Hamilton s’imposer. Cependant, ce n’était pas le Britannique le héros du jour…


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une