Nous suivre

Histoire

4 mars 2016 : Alexis Pinturault égale Jean-Claude Killy

Sophie Clapier

Publié

le

4 mars 2016 - Alexis Pinturault égale Jean-Claude Killy
Photo Getty Images

SKI ALPIN – Avant cette épreuve de Coupe du monde de Kranjska Gora, Alexis Pinturault compte déjà cinq victoires à son actif : deux sur le combiné, trois sur le géant. Et c’est sur ce dernier qu’il va une nouvelle fois briller en ce 4 mars 2016.

Ça s’est passé le 4 mars 2016

Décidemment, la Slovénie réussit parfaitement au skieur tricolore. C’est ici qu’il était monté pour la première fois sur un podium en Coupe du Monde signant une seconde place. Mars 2015, il y remportait le géant, alors pourquoi ne pas remettre ça. En tête à l’issue de la première manche, le Tricolore n’a pas tremblé lors de la seconde. En terminant le deuxième tracé en 1:52.18, il laisse derrière lui les Autrichiens Philipp Schoerghofer et Marcel Hirscher à respectivement 0.47 et 0.69 secondes.

Avec cette quatrième victoire consécutive en géant en Coupe du monde, il porte son total à quinze. Quinze victoires sur le circuit majeur, comme Jean-Claude Killy. Il passera ce record en s’imposant une seizième fois lors du géant d’ouverture de la saison suivante. Mais l’a-t-il vraiment battu ? En effet, lors des exploits de Jean-Claude Killy, les titres olympiques étaient pris en compte pour la Coupe du monde, ce qui montait son total à 18. Le skieur de Courchevel devait alors remporter trois autres épreuves pour définitivement surpasser le maître. Chose faite en janvier 2017, à 25 ans.

© Getty Images

Info : Si Jean-Claude Killy a mis un terme à sa carrière très tôt, à 24 ans seulement, Alexis Pinturault est toujours sur les pistes. Et il cumule à présent 33 victoires en Coupe du monde ainsi qu’un titre de champion du monde sur le combiné en 2019. Et si vous l’avez suivi lors des Mondiaux 2021, vous avez pu le voir échanger l’or contre l’argent.

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une