Nous suivre

Athlétisme

4 septembre 2012 : Assia El Hannouni termine en beauté

Publié

le

4 septembre 2012 Assia El Hannouni termine en beauté
Photo Icon Sport

ATHLETISME – Avec déjà deux participations paralympiques, Assia El Hannouni n’en est pas à sa première victoire. A vrai dire, elle en compte six. Et pour sa dernière aux Jeux, l’athlète malvoyante française termine une nouvelle fois au sommet.

Ça s’est passé le 4 septembre 2012

C’est devenu une habitude pour Assia El Hannouni, une bonne évidemment, celle de truster les sommets mondiaux, olympiques. Après l’historique quadruplé à Athènes – victoire sur 100, 200, 400 et 800 m (T12) – elle réalise l’exploit de conserver son titre quatre ans plus tard sur deux de ces distances, le 200 et 400. Son but en arrivant à Londres, faire le triplé sur 400 m et améliorer par la même occasion son record. Avec un temps de 55’’39, c’est malheureusement manqué pour ce dernier. Le titre, en revanche, est bien au bout de ce tour de piste. Le triplé est dans la poche, et ce n’est que le premier. En effet, quelques jours plus tard, Assia El Hannouni s’imposera sur 200 m, effectuant la passe de trois également. Porte-drapeau tricolore à Pékin en 2008, elle peut ainsi définitivement mettre un terme à sa carrière avec pas notamment pas moins de 8 titres paralympiques.

Info : Si elle a remporté seule le 400 m, c’est en duo, avec son guide Gautier Simounet, qu’elle s’est adjugée le sacre sur 200 m.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une