Nous suivre

Tournoi des 6 Nations 2021

6 Nations : le XV de France s’impose en Irlande

Alexandre Jeffroy

Publié

le

6 Nations - La France s’impose en Irlande
Photo France Rugby

TOURNOI DES SIX NATIONSAprès un match très disputé, le XV de France s’impose en Irlande, sur le score de 15 à 13. Les Bleus attendaient cette victoire à Dublin depuis 2011. Elle leur permet de croire encore au Grand Chelem.

Cela faisait dix ans que les Français attendaient ça. Après avoir gagné à Cardiff l’an passé, les Bleus s’offrent Dublin, lors d’un match ô combien disputé, où tout n’a pas été parfait. D’ailleurs lors du début de match, on sent beaucoup de fébrilités de part et d’autre. Les deux équipes privilégient le jeu au pied mais les Irlandais sont meilleurs dans l’occupation. Après un échec, Billy Burns ouvre le score à la 20ème minute, sur pénalité. Les Français subissent et sont indisciplinés. A la 23ème minute, Bernard Le Roux prend un carton jaune pour un croc-en-jambe, jugé volontaire par l’arbitre, sur l’ailier Keith Earls. Deux minutes plus tard, James Lowe est tout près d’inscrire le premier essai du match. Heureusement pour les Français, l’arbitre vidéo juge que la pointe de sa chaussure touche la ligne de touche.

Les Bleus sortent très heureux de la première mi-temps

Mais à la demi-heure, les Français ont l’occasion de lancer leur jeu pour la première fois, après une touche. Les trois-quarts font le travail pour se retrouver dans les 22 mètres irlandais. Sur le temps de jeu suivant, le ballon est déplacé jusqu’à l’aile opposée. Après une passe à rebond de Matthieu Jalibert, Gaël Fickou transmet une passe après contact pour son capitaine Charles Ollivon. Ce dernier n’a plus qu’à courir pour marquer le premier essai du match, transformé par Jalibert (7-3). Les Français investissent le camp irlandais désormais. Grâce à ça, Jalibert passe sa première pénalité, après son échec à la 10ème minute. A la pause, le XV de France, un peu heureux, mène 10 à 3 face au XV du Trèfle.

En deuxième mi-temps, les Bleus sont beaucoup mieux et ne laissent pas les Irlandais enchaîner les séquences. Néanmoins, ils ne réussissent pas à corriger leur problème en touche. Malgré ça, les Bleus font le job en inscrivant le second essai à la 55ème minute. Dans les 22 mètres irlandais, Jalibert offre une longue passe pour Brice Dulin. L’arrière se défait de Lowe, avant de réaliser une petite passe pour Damien Penaud, qui n’a plus qu’à aplatir en coin. Malheureusement, Jalibert manque la transformation et la France mène 15 à 3. Mais sur le renvoi, les Irlandais récupèrent une pénalité et décident d’aller en touche. Sur un cafouillage, le talonneur Ronan Kelleher récupère, chanceux, le ballon sur l’aile, et court tout droit vers l’en-but. L’Irlande revient dans la partie, d’autant que Ross Byrne passe de nouveau trois points dans la foulée (13-15 à la 65’).

La défense et la solidarité des Français auront eu raison des Irlandais

Jusqu’à la fin du match, les Bleus continuent de s’employer en défense et laissent au maximum leur adversaire dans leur camp. A la 73ème minute, Jalibert loupe une pénalité qui aurait pu mettre son équipe à l’abri d’une pénalité ou d’un drop. Mais grâce à une dernière leçon de solidarité et de défense au-delà de la sirène, les Bleus parviennent à récupérer le ballon et dégagent en touche. C’en est fini, les Bleus sont enfin heureux à l’Aviva Stadium. Tout n’aura pas été parfait, loin de là, mais les Français ont mis les ingrédients suffisants pour l’emporter en terre irlandaise. On pourra souligner le grand match de Brice Dulin, qui a été très efficace sous les ballons hauts et dans l’occupation. A présent, les Bleus vont avoir un repos mérité avant de recevoir l’Écosse dans deux semaines. Quant aux Irlandais, qui prennent le bonus défensif, ils se déplaceront à Rome.

À lire aussi

Alexandre Jeffroy


Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?