Nous suivre

Athlétisme

7 août 1983 : Premiers Championnats du monde d’athlétisme

Publié le

7 août 1983 Premiers Championnats du monde d’athlétisme
Photo Icon Sport

ATHLETISME – Avant ce jour, ce sont les Jeux Olympiques qui faisaient office de Championnats du monde d’athlétisme. En 1976, l’IAAF valide la création de Mondiaux, pour une première édition en 1983.

Ça s’est passé le 7 août 1983

Pour cette première, plus de 1300 athlètes se sont regroupés afin de représenter 150 pays. Comptez une quarantaine d’épreuves pour les Championnats du monde d’athlétisme 1983 avec notamment pour le premier jour de compétition, l’entrée de Carl Lewis sur 100 m. Ce dernier partira de cet événement avec trois titres mondiaux. Le premier est récupéré sur 100 m, le second sur le saut en longueur. Quant au dernier, c’est avec le relais américain sur 4 x 100 m qu’il le gagne, battant également le record du monde avec ses compatriotes. Si Carl Lewis brille du côté des hommes, une femme se distingue également par un autre record du monde, sur le 400 m.

Sur la piste olympique d’Helsinki, Jarmila Kratochvilova descend la barre chronométrique du 400 m sous les 48 secondes, c’est la première à le réaliser. Au classement général des médailles, l’Allemagne termine en tête de cette première édition des Mondiaux avec 22 médailles dont 10 du plus beau des métaux. Les Etats-Unis, plus fournis en breloques, n’en comptent « que » huit en or et prennent la seconde place, la troisième marche du podium étant pour l’Union Soviétique. Et la France … oups !

Info : L’équipe de France n’a pas décroché une médaille lors de cette édition 1983. Il faudra attendre 1987 pour qu’un Français monte sur le podium et 1991 avec Marie-José Pérec pour un premier sacre mondial.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une