Nous suivre

Histoire

7 décembre 2008 : Nouveau record du monde pour Alain Bernard

Publié le

7 décembre 2008 Nouveau record du monde pour Alain Bernard
Photo Icon Sport

NATATION – Depuis un an, c’est le Suédois Stefan Nystrand qui détient le record du monde du 100 m nage libre en petit bassin. Une marque référence qui est tombée ce 7 décembre 2008 au profit d’Alain Bernard, lancé sur une année parfaite.

Ça s’est passé le 7 décembre 2008

Qui peut bien arrêter Alain Bernard en cette année 2008 ? Après le titre européen en mars puis le sacre olympique quelques mois plus tard, le nageur tricolore s’offre un nouveau record mondial. En finale des Championnats de France, le triple médaillé olympique a passé la barre symbolique des 46 secondes, une première pour lui. Dans le petit bassin d’Angers, il devance ainsi ses compatriotes Amaury Leveaux et Fabien Gilot. Ces derniers terminent respectivement le 100 m en 46.26 et 46.33 quand Alain Bernard s’offre donc le record du monde en 45.69. L’Antibois avait déjà abaissé quatre records mondiaux cette année, tous en grand bassin. A trois reprises il a battu le temps référence sur 100 m, une fois sur 50. Voilà de quoi faire se lever les spectateurs présents.

Info : Lors de ces Championnats de France, Alain Bernard a également été sacré sur 200 m, record national à la clef.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une