Nous suivre

Actualités

Arsenal – Rennes : les notes des Bretons

Publié le

Très vite mené au score, Rennes est éliminé de la Ligue Europa après sa défaite face à Arsenal (3-0). Après leur victoire à l’aller (3-1), les Rennais pourront nourrir de gros regrets. Les notes des Bretons.

Tomas Koubek – 3 : Le gardien tchèque a été auteur d’une sortie hasardeuse avant l’ouverture du score des Gunners (4′), puis d’une autre juste après la pause. Trois buts encaissés et sur le dernier, il se montre hésitant sur sa ligne. Soirée compliquée pour le portier rennais.

Hamadi Traoré – 3,5 : Effacé trop facilement au départ de l’action du deuxième but londonien (15′), l’arrière droit breton s’est montré fébrile dans son couloir. S’il a tenté d’amener un peu de mordant au retour des vestiaires, il a ensuite coulé, totalement dépassé dans son dos par Mkhitaryan sur le troisième but des Gunners.

Damien Da Silva – 3,5 : Le défenseur central breton lâche le marquage sur Aubameyang sur l’ouverture du score de ce dernier (5′). Souvent pris de vitesse par le duo Lacazette-Aubemeyang. Un réveil trop timide en début de deuxième période avant d’être de nouveau dépassé sur le deuxième but d’Aubameyang.

Mexer – 3 : Même constat que pour Da Silva. Le défenseur brésilien, de par sa passivité, a permis aux attaquants londoniens de se trouver assez facilement. Un match à vite oublier.

Ramy Bensebaini – 2,5 : Un calvaire pour l’arrière gauche rennais. Beaucoup trop passif face à Maitland-Niles sur l’ouverture du score des locaux (5′), il n’est pas exempt de tout reproche non plus sur le but de ce dernier (15′), en étant absent au marquage. Pas mieux après la pause, toujours mis en difficulté dans son couloir.

Les notes des milieux et attaquants

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une