Nous suivre

Football

Arsène Wenger plaide pour l’organisation de l’Euro et du Mondial tous les deux ans

Julien Correia

Publié

le

Arsène Wenger plaide pour l'organisation de l'Euro et du Mondial tous les deux ans
Photo Getty Images

FOOTBALL – Désormais directeur du développement mondial à la FIFA, Arsène Wenger s’est exprimé pour un entretien accordé au Parisien. Au sein de ce dernier, l’ancien manager d’Arsenal a mis en avant une proposition. Celle d’organiser l’Euro et le Mondial tous les 2 ans.

Alors que l’UEFA planche sur une révolution du format de la Ligue des Champions à partir de 2024, c’est une autre proposition qui pourrait modifier le paysage du football dans les prochaines années. Selon Arsène Wenger, il serait cohérent de regrouper toutes les dates internationales. Son point de vue, il le justifie d’un point de vue sportif, mais également en termes de responsabilité écologique. « Est-ce raisonnable, alors que nous nous devons d’être responsables, notamment éco-responsables, de multiplier les voyages pour les trêves internationales ? Est-ce en adéquation avec l’évolution de la société ? Il faut réorganiser tout cela, regrouper les dates internationales. Une des solutions est sans doute d’organiser la Coupe du monde et l’Euro tous les deux ans et d’arrêter tout le reste. »

« Cela ne nuirait pas au prestige des compétitions »

Une proposition qui viendrait donc mettre un terme à une compétition décriée qu’est la Ligue des Nations. Mais également à des matchs amicaux parfois sans intérêt. Avec cette proposition, le prestige des deux compétitions internationales pourrait être remis en question. Mais pour le technicien alsacien, il n’en n’est rien. « Selon moi, cela ne nuira pas au prestige des compétitions contrairement à ce que disent certains ». La Ligue des champions se tient tous les ans et c’est très prestigieux. Les gens veulent voir des matchs qui comptent, des compétitions qui comptent. »

Durant cet entretien, l’ancien coach des Gunners a également exprimé le souhait d’un autre changement. Celui « d’interdire le jeu de tête chez les jeunes à l’entraînement ». Il ajoute également : « Il faut limiter la pratique petit à petit à l’entraînement. Aujourd’hui, je me dis qu’en ayant entraîné des joueurs pendant de nombreuses années, j’ai fait des dégâts à l’entraînement. »

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une