Nous suivre

Athlétisme

L’athlétisme américain en deuil, avec les décès d’Arnie Robinson et Rafer Johnson

Alexandre Jeffroy

Publié

le

L’athlétisme américain en deuil, avec les décès d'Arnie Robinson et Rafer Johnson
Photos AP

Deux champions olympiques américains nous ont quittés cette semaine. Arnie Robinson, champion olympique de saut en longueur en 1976, et Rafer Johnson, champion olympique de décathlon en 1960, sont décédés respectivement mardi et mercredi.

Arnie Robinson, la référence du saut en longueur dans les années 1970

C’est en 1971 qu’Arnie Robinson remporte son premier titre de champion des États-Unis de saut en longueur. Durant la décennie, il en remportera six. Toujours en 1971, Robinson gagne aussi les Jeux panaméricains. Un an plus tard, il participera à ses premiers Jeux olympiques, à Munich (Allemagne). Malgré sa médaille de bronze, c’est quatre ans après que Robinson forgera sa renommée. Il profitera des JO de Montréal (Canada), en 1976, pour sortir le meilleur saut de sa carrière, à 8,35 mètres, et s’arroger le titre de champion olympique.

Arnie Robinson s’est éteint à l’âge de 72 ans. Depuis 2005, l’ancien champion olympique luttait contre une tumeur cérébrale. Lorsqu’elle avait été diagnostiquée, les médecins ne lui avaient promis que six mois de survie.

L’homme qui a allumé les records et la flamme olympique

En 1956, Rafer Johnson participe aux Jeux olympiques, à Melbourne (Australie), et devient vice-champion olympique de décathlon. Quatre ans plus tard, à Rome (Italie), le titre olympique ne lui échappe pas. Le décathlonien a dominé sa discipline durant son époque, s’appropriant trois records du monde entre 1955 et 1960.

Après sa carrière de sportif, Johnson s’est reconverti en acteur et s’est engagé politiquement. Le décathlonien était, en effet, proche de Robert Francis Kennedy, petit frère du trente-cinquième président des Etats-Unis, John Fitzgerald Kennedy. En 1968, Johnson participe à la tragique campagne de Robert Kennedy. Lors de l’assassinat de ce dernier, l’ancien champion olympique avait attrapé et maîtrisé l’assassin avant qu’il ne s’échappe.

L’image la plus marquante de Rafer Johnson s’est certainement produite en juillet 1984, à Los Angeles. Il a été le dernier relais de la flamme olympique, autrement dit, celui qui a allumé la flamme des Jeux olympiques pour marquer le coup d’envoi de la vingt-troisième olympiade. Rafer Johnson s’est finalement éteint mercredi, à l’âge de 86 ans.

Alexandre Jeffroy


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Athlétisme

Hugues-Fabrice Zango bat le record du monde de triple saut en salle

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Hugues-Fabrice Zango bat le record du monde de triple saut en salle
Stéphane Kempinaire / KMSP via AFP

ATHLÉTISME – Le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango est le nouveau détenteur du record du monde de triple saut en salle. Il s’empare d’un record que détenait son entraineur actuel, un certain Teddy Tamgho !

Ce samedi, à Aubière, le Burkinabé est devenu le premier homme à dépasser les 18 mètres en salle. Plus précisément, Hugues-Fabrice Zango a établi une nouvelle marque à 18,07 m lors de son sixième et dernier essai. Il bat son précédent record qui était de 17,77 m, quand son record en plein air est à 17,66 m. A 27 ans, Zango efface la précédente marque qui appartenait à Teddy Tamgho (17,92 m). Celui-ci est d’ailleurs le coach du Burkinabé depuis 2018. Le Français n’a pas manqué de féliciter son élève sur Twitter. « Quand l’élève dépasse le maître !!! ».

Quand l’élève dépasse le maître

Aujourd’hui, Hugues-Fabrice Zango apparaît comme un sérieux prétendant au titre olympique l’été prochain. Déjà médaillé (3ème) lors des championnats du monde à Doha en 2019, Zango devrait retrouver plusieurs concurrents talentueux sur sa route. On pense aux Américains Christian Taylor (30 ans) et Will Claye (29 ans), ainsi qu’au Portugais Pedro Pablo Pichardo (27 ans). Le concours olympique de triple saut devrait faire des étincelles et le record du monde du Britannique Jonathan Edwards (18,29 m), vieux de 26 ans, pourrait être titillé.

Alexandre Jeffroy


Lire la suite

Athlétisme

Dopage : Brianna McNeal, championne olympique du 100m haies, suspendue

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Brianna McNeal, championne olympique du 100m haies, suspendue
Dylan Martinez / Reuters

ATHLÉTISME – L’Américaine Brianna McNeal, championne olympique en titre du 100m haies, a été suspendue provisoirement, ce mercredi. L’Unité d’intégrité de l’athlétisme l’accuse d’« entrave au processus antidopage ». 

Ce n’est pas la première fois que Brianna McNeal (29 ans) déroge aux règlements des instances de contrôle antidopage. En 2017, elle avait déjà été suspendue suite à trois «no show». En effet, la championne olympique n’avait pas répondu aux obligations de localisation, permettant d’effectuer des contrôles inopinés. Ainsi, elle avait écopé d’une suspension d’un an, lui faisant manquer les championnats du monde à Londres, en 2017. Cette fois-ci, l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU) l’accuse d’« entrave dans le processus de gestion des résultats, une violation des règles antidopage de la Fédération internationale d’athlétisme ». L’AIU n’a pas dévoilé davantage de précisions.

Une liste qui s’allonge

Brianna McNeal possède un record personnel en 12″26 sur 100m haies. En 2013, l’Américaine s’est emparée du titre de championne du monde de 100m haies, à Moscou, avant de s’arroger la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Rio, en 2016. Son nom s’ajoute à la longue liste d’athlètes titrés qui ont outrepassé les règlements antidopage. On pense principalement au champion du monde du 100m, l’Américain Christian Coleman (25 ans), suspendu deux ans pour trois manquements à ses obligations de localisation antidopage. C’est également ce qui est arrivé au Sud-africain Luvo Manyonga (30 ans), champion du monde de saut en longueur en 2017, ou encore au Kényan Elijah Manangoi (28 ans), champion du monde du 1500m en 2017.

On pense aussi à la championne du monde en titre du 400m, la Bahreïnie Salwa Eid Naser (22 ans), suspendue provisoirement pour des «no show» répétitifs, avant d’être finalement blanchie. Les affaires de la sorte se multiplient dans le monde de l’athlétisme. Beaucoup de stars manqueront les Jeux Olympiques de Tokyo, dont certainement la hurdleuse Brianna McNeal.

Alexandre Jeffroy


Lire la suite

Athlétisme

Rétro Athlétisme : Les 8 faits marquants d’une année 2020 particulière

Julien Correia

Publié

le

Rétro Athlétisme - Les 8 faits marquants d'une année 2020 particulière
Lukasz SZELAG / AFP

ATHLÉTISME – L’heure est au bilan. Si l’année 2020 aura bien entendu été particulière en raison de la crise sanitaire, certains athlètes se sont tout de même distingués. Tour d’horizon complet sur les faits majeurs ayant marqué l’athlétisme en 2020.

1- Armand Duplantis : Toujours plus haut !

Si l’on devait en retenir un seul cela serait sûrement lui ! Et en ce sens la World Atlhletic ne s’y est pas trompée en lui décernant le prix d’athlète de l’année il y a deux semaines. Lui c’est Armand Duplantis. Si on ne présente plus le jeune phénomène (21 ans à peine), il semble opportun de rappeler en quoi sa saison a été hors normes. Mondo a vraiment mis la barre très haute. Il a battu à deux reprises le record du monde du saut à la perche. Et cela, en l’espace d’une semaine. Le 8 février il réalisa 6m17 à Torun.

Puis une semaine plus tard, le 15 février, 6m18 à Glasgow. Les deux fois en indoor. Il effaça donc des tablettes le record de Renaud Lavillenie qui avait sauté à 6m16 en 2014 à Donestk. Il a également amélioré la meilleure marque mondiale en plein air de Sergueï Bubka (6m14) en sautant à 6m15 le 17 septembre à Rome. Une année vraiment exceptionnelle pour le Suédois qui espère continuer sur sa lancée en 2021. Avec pour point d’orgue : les JO de Tokyo.

Suivant


Lire la suite

Athlétisme

Décathlon : Kevin Mayer valide son ticket pour Tokyo

Julien Correia

Publié

le

Décathlon - Kevin Mayer valide son ticket pour Tokyo
Photo Ilop Prod via Le Dauphiné Libéré

DECATHLON – Alors qu’il prenait part au meeting d’épreuves combinées de la Réunion ce week-end, Kevin Mayer a atteint son objectif. Il participera en effet aux Jeux Olympiques de Tokyo ayant obtenu les minima requis.

Il était en bonne posture à l’issue de la première journée en ayant récolté la bagatelle de 4350 points. Kevin Mayer a terminé le travail aujourd’hui et valide donc son ticket pour les JO de Tokyo. Une satisfaction pour le recordman du monde de la discipline. En cette année si particulière il n’avait pas caché qu’il s’agissait de son objectif prioritaire. Lui qui n’avait plus bouclé un décathlon depuis 2018 à Talence lors de son record du monde, peut être soulagé.

Un meeting tout en maîtrise, un record sur 110m haies en prime !

« J’ai un peu de mal à me libérer, je ne suis pas comme en championnats ». C’est ce qu’affirmait hier l’athlète tricolore. Mentionnant tout de même « que les perfs n’étaient pas mauvaises ». Et visiblement il a réussi à se libérer davantage aujourd’hui. Il donna le ton d’emblée avec un record personnel sur 110m haies. Un superbe chrono de 13″54 à mettre à son actif, à faire rougir les spécialistes. Ensuite il est resté sur de bonnes bases lors de l’épreuve du lancer du disque. Avec un lancer à 50m32 il se permettait d’être en très bonne posture pour la suite des épreuves.

La 8e épreuve justement était le saut à la perche où il a semblé assuré. Avec un saut à 4m65, loin de son record en salle (5m65), il se classa 2e derrière le Belge Benjamin Hougardy. Lors du lancer du javelot, Kevin Mayer a réalisé un jet presque parfait. Un jet à 67m66 qui lui assurait déjà pratiquement son billet pour les JO. Car il n’y a qu’une blessure qui pouvait empêcher le natif d’Argenteuil de boucler son décathlon avec son objectif en poche. Il devait terminer le 1500m en moins de 5 minutes et 33 sec. Ce qu’il réalisa avec un chrono de 4:47.74 pour un total de 8552 points.

Son billet désormais en poche, Kevin Mayer ne voudra bien entendu ne pas s’arrêter là. il nourrit sans doutes déjà de grandes ambitions pour les JO. C’est le crédo des athlètes de haut niveau, toujours voir plus loin, pour aller plus haut !

Julien Correia


Lire la suite

Athlétisme

Décathlon : Kevin Mayer dans les temps au meeting de la Réunion

Julien Correia

Publié

le

Décathlon : Kevin Mayer dans les temps au meeting de la Réunion
Stéphane KEMPINAIRE / KMSP via AFP

Ce vendredi 18 et samedi 19 décembre se déroule le meeting de La Réunion d’épreuves combinées. Parmi les athlètes, une tête d’affiche en la personne de Kevin Mayer. Avec un objectif en tête : décrocher son billet pour les JO de Tokyo. On fait le point à l’issue de la 1ère journée.

Kevin Mayer exprimait sa volonté première il y a quelques semaines : se qualifier pour les JO 2021. Il est l’heure pour lui de passer de la parole aux actes. Pour ce faire le meeting d’épreuve combinées de La Réunion est donc l’endroit idéal pour lui pour valider son billet. Afin de pouvoir y prétendre, le natif d’Argenteuil doit réaliser les minima. Ces derniers s’élèvent à 8350 points. Une formalité donc pour celui qui est détenteur du record du monde avec la bagatelle de 9126 points ?! Pas forcément car depuis ce record réalisé à Talence en 2018, il n’a plus bouclé le moindre décathlon. À mi-chemin, voici un état des lieux.

À mi-parcours, il est en passe de se qualifier

Après les 5 premières épreuves, Kevin Mayer trône en tête de la compétition. Mais vous l’aurez compris l’essentiel est ailleurs. Pour la 1ère épreuve il a été l’auteur d’une entrée solide sur 100 m avec un chrono de 10″68 (RP à 10″50). Ensuite il réalisa 7m40 à la longueur où il a été devancé par Axel Humbert et ses 7m41. Lors du lancer du poids il sembla assurer le coup avec un lancer mesuré à 16m20. À l’issue de ces 3 épreuves il exprimait son sentiment : « J’ai un peu de mal à me libérer, je ne suis pas comme en championnats, c’est toujours un peu plus dur ».

Il sait de quoi il parle puisqu’il n’avait pas réussi à se qualifier pour les Mondiaux de Doha en 2019 suite à une blessure. Mais il ajoutait ensuite : « Mais les perfs ne sont pas mauvaises. À la longueur, j’ai eu beaucoup de mal à me régler mais j’ai bien assuré, je suis content. Tout montre que ça va dans le bon sens. De toutes les façons, c’est la première grosse compétition, je ne peux pas m’attendre à faire tout de suite des résultats énormes, on est en décembre. Je ne pense qu’aux minima. Je n’ai pas de douleurs et c’était ma frayeur. »

Les minima, il est donc en passe de les réaliser pour le moment. Car malgré « seulement » 1m97 et une 4e place à la hauteur, il enchaîna avec un 400m de bonne facture et un chrono de 48″87. Pour culminer à un total de 4350 points à la mi journée. À lui de confirmer demain pour espérer voir Tokyo cet été. On ne manquera pas de faire un point à l’issue du meeting.

Julien Correia


Lire la suite

Fil Info

Ligue 1 - Un mois de janvier agité à Marseille Ligue 1 - Un mois de janvier agité à Marseille
FootballIl y a 1 heure

Ligue 1 : un mois de janvier agité à Marseille

Avec la réception de Lens ce soir (21h sur Telefoot), l’Olympique de Marseille devra l’emporter pour sortir de cette mini-crise...

NBA - Victor Oladipo en forme pour sa première avec les Rockets NBA - Victor Oladipo en forme pour sa première avec les Rockets
NBA 2020-2021Il y a 3 heures

NBA : Victor Oladipo en forme pour sa première avec les Rockets

NBA 2020/2021 - Tradé chez les Rockets dans l'échange complètement fou de la semaine passée, Victor Oladipo a joué ses...

Biathlon - Antholz-Anterselva - Le programme complet de la 7ème étape de la Coupe du monde Biathlon - Antholz-Anterselva - Le programme complet de la 7ème étape de la Coupe du monde
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 4 heures

Biathlon – Antholz-Anterselva : le programme complet de la 7ème étape de la Coupe du monde

BIATHLON - COUPE DU MONDE 2020-2021 - Après deux étapes allemandes animées, la Coupe du monde de biathlon fait escale...

19 janvier 2017 - Armel Le Cleach remporte le Vendée Globe 19 janvier 2017 - Armel Le Cleach remporte le Vendée Globe
HistoireIl y a 5 heures

19 janvier 2017 : Armel Le Cleac’h remporte le Vendée Globe

Retour sur le 19 janvier 2017 avec la victoire du Français Armel Le Cléac'h lors de la huitième édition du...

NBA 2020-2021 calendrier et résultats NBA 2020-2021 calendrier et résultats
NBA 2020-2021Il y a 5 heures

NBA 2020-2021 : calendrier et résultats

NBA 2020-2021 - La saison régulière de NBA se déroulera du 22 décembre 2020 au 16 mai 2021, retrouvez le...

Championnat du monde masculin de handball 2021Il y a 17 heures

Championnat du monde masculin de handball 2021 : le calendrier des Bleus

MONDIAL MASCULIN DE HANDBALL 2021 - Découvrez le calendrier de l'équipe de France masculine lors du Championnat du monde 2021....

Championnat du monde masculin de handball 2021Il y a 17 heures

Championnat du monde masculin de handball 2021 : programme et résultats

Le Championnat du monde masculin de handball 2021 a lieu du 13 janvier au 1er février en Égypte. Qui succédera...

Championnat du monde masculin de handball 2021Il y a 17 heures

Championnat du monde masculin de handball 2021 : la France s’impose dans la douleur face à la Suisse

MONDIAL MASCULIN DE HANDBALL 2021 - Difficilement, la France est venue à bout de la Suisse : victoire 25-24. Carton...

[Vidéo] Belinda Bencic contrainte de taper la balle dans sa chambre d'hôtel [Vidéo] Belinda Bencic contrainte de taper la balle dans sa chambre d'hôtel
TennisIl y a 18 heures

[Vidéo] Belinda Bencic contrainte de taper la balle dans sa chambre d’hôtel

TENNIS - Comme pas moins de 46 autres joueurs et joueuses, Belinda Bencic est bloquée pour 15 jours dans sa...

Football - Liga notre pronostic pour Alaves - FC Séville Football - Liga notre pronostic pour Alaves - FC Séville
FootballIl y a 18 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Alaves – FC Séville

LIGA - Alaves reçoit le FC Séville pour le compte de la 19ème journée du championnat espagnol. Notre pronostic pour...

Advertisement

Sondage

[Sondage] À quelle place le XV de France va-t-il terminer le Tournoi des 6 Nations 2021 ?

Vendée Globe 2020

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés