Nous suivre

Tennis

ATP Challenger : Enzo Couacaud en finale du premier tournoi de l’année, à Bendigo

Tom Compayrot

Publié le

Photo Icon Sport

ATP Challenger 2022 – Ils étaient 8 Français engagés sur les deux Challengers australiens en cette semaine de reprise du circuit. Enzo Couacaud est le seul à avoir atteint le stade de la finale, sur le dur de Bendigo (état de Victoria). Après avoir disputé quatre matchs marathons de  3 sets, il a gagné sa chance d’obtenir son 3ème titre en Challenger. Pour ça, il devra se défaire demain de l’Américain Escobedo à 1h00, heure française.

Enzo Couacaud commence son année 2022 en trombe. Sous l’humidité et la chaleur du sud-est de l’Australie, le natif de l’Île Maurice est en train de réaliser une semaine remarquable. Il vient de valider cette nuit sa quatrième victoire d’affilée, le qualifiant directement pour la finale. À son tableau de chasse figurent les ex-top 100 Thomas Fabbiano et Nicolas Kicker, qu’il a battu au premier et second tour. En quarts de finale, il a dû s’employer pour se défaire de son compatriote Quentin Halys en trois sets. Couacaud a sauvé 7 balles de break et 5 balles de match dans un match qui a duré plus de 3 heures. Une victoire au mental qui prouve tous les progrès qu’il a fait ces derniers mois.

Une condition physique impressionnante

Lors de la demi-finale cette nuit, le Français a encore une fois passé plus de 2 heures sur le court afin d’éliminer l’Italien Agamenone, 201ème mondial. Ce dernier est un adversaire de haut niveau qui a ravagé les circuits secondaires la saison dernière, avec 81 victoires et 7 titres, dont deux en Challenger. Il a donné du fil à retordre à Couacaud, se battant dur comme un fer lors des nombreux point rallyes qui ont animé ce match (victoire 6/1 6/7 [6] 6/4 du Français). Les services des deux joueurs ont été très bons, ce qui explique la longueur du match.

Au final, ce sont plus de 10 heures que le n°17 Français a passé sur les courts de Bendigo cette semaine. Ses 4 matchs sont tous allés en 3 sets. Ce qui est déjà difficile à tenir physiquement en temps normal, et qui est d’autant plus impressionnant sur une semaine de reprise. Couacaud n’avait pas disputé de match officiel depuis 2 mois et demi avant ce match. Les interclubs joués avec Boulogne-Billancourt en décembre lui ont servi de mise en jambe. Sa semaine australienne est signe d’une préparation intense et sérieuse pour la nouvelle saison. Reste à espérer qu’il lui reste de l’énergie pour la finale, qu’il disputera demain face à l’Américain Ernesto Escobedo (164ème mondial). Ce sera son quatrième match en autant de jours.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une