Nous suivre

Tennis

Gran Canaria (Challenger) : Enzo Couacaud titré !

Tom Compayrot

Publié

le

Marta Magni/MEF Tennis Events

Challenger – Opposé en finale à l’Espagnol naturalisé Canadien Steven Diez (n°190 mondial), Enzo Couacaud (n°214) a remporté son deuxième titre de Challenger cet après-midi. Malgré des conditions météorologiques particulièrement compliquées aux Canaries, les deux joueurs ont livré une bataille d’un haut niveau. C’est finalement le natif de l’Île Maurice qui l’a emporté, deux semaines après Benjamin Bonzi, 7/6 7/6.

45%. C’est en moyenne le pourcentage de points gagnés par Enzo Couacaud sur le service de ses adversaires cette semaine. Le Français a très bien retourné sur l’ensemble du tournoi. De manière générale, celui qui disputait sa troisième finale de Challenger a semblé très à l’aise sur la terre battue espagnole, alors qu’il est d’habitude plus adepte des surfaces dures. Cet après-midi encore, il a joué très juste. Mené 3-1 dans le premier set, Couacaud a retourné la situation pour emmener Steven Diez au tie-break, en sauvant au passage quatre balles de set. Breaké dans le jeu décisif, il a encore une fois réussi un come-back en remportant trois fois d’affilée le service de son adversaire. Très vite devant dans le deuxième set, il a ensuite résisté jusqu’au bout à la grinta de Diez, qui n’a rien lâché. Il l’emporte finalement 7/6 7/6. Une revanche sur le Canadien, qui l’avait battu au troisième tour des qualifications de Roland-Garros l’année dernière.

Des solides performances dans des conditions difficiles

Sur la semaine, Enzo Couacaud a été particulièrement impressionnant. Il a éliminé des purs terriens comme Marco Trungelliti ou le vétéran Tommy Robredo, et disposé de joueurs mieux classés que lui comme Nikola Milojevic (n°149) ou Carlos Taberner (n°131). Le tout en composant avec la météo capricieuse des îles Canaries. Ses matchs ont en effet été plusieurs fois interrompus par la pluie et le vent. Cet après-midi encore, les deux joueurs ont multiplié les chutes sur une terre humide et glissante.

Pour se qualifier pour le deuxième tour, le Français avait d’ailleurs bénéficié de l’abandon au troisième set de Carlos Taberner, qui s’était blessé à la cheville sur une chute. Preuve là encore de la difficulté des conditions de ce tournoi. Ce qui rend le Français encore plus méritant. Couacaud remporte son deuxième titre en Challenger, le premier sur terre battue. La semaine prochaine, il va disputer un tournoi au même endroit, en espérant pourquoi pas réaliser le doublé.

Tom Compayrot


Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?