Nous suivre

Actualités

Avant la Ligue des Champions, le PSG panse (encore) ses plaies

Julien Correia

Publié

le

Alors que la première manche des 8e de finale opposant le PSG à Manchester United approche à grands pas (12 février prochain), le club de la capitale voit deux de ses joueurs majeurs être sur le flanc. L’histoire bégaye pour les Parisiens…

Suite aux blessures respectives de Marco Verratti contractées le week-end dernier face à Guingamp (9/0) et de Neymar ce mercredi en Coupe de France face à Strasbourg (2/0), c’est tout le club de la capitale qui est en alerte et entame une course contre la montre pour remettre sur pieds deux joueurs dont l’importance n’est plus à démontrer au sein de l’équipe de Thomas Tuchel. Si pour le « petit hibou » une entorse de la cheville a été diagnostiquée, c’est depuis le silence radio, un nouveau point sera fait la semaine prochaine.

Du côté du « Ney », presque un an jour pour jour et sa blessure au 5ème métatarsien qui l’avait éloigné des terrains jusqu’à la fin de saison parisienne, il a de nouveau été touché au pied mais selon les dernières informations venues du Brésil, la vis n’aurait pas été touchée et l’opération ne serait pas à l’ordre du jour, mais ici aussi un point médical sera fait prochainement, et cette saison la blessure sera traitée par le club de la capitale, et non au Brésil comme l’an passé. Coup dur pour le club, qui, vous allez pouvoir vous en rendre compte à travers une rétrospective de ses dernières années en Ligue des Champions, s’avère être coutumier du fait.

Saison 2017-2018

Neymar blessé, Mbappé diminué

Après une défaite cruelle au match aller sur le score de 3 buts à 1 face au Real Madrid à Bernabeu, le Paris Saint-Germain doit donc gagner par un minimum de 2 buts à 0 pour se qualifier. La tâche s’annonçait encore plus ardue suite à la blessure de Neymar après une fracture du pied contractée face à Marseille en Ligue 1. Son compère de l’attaque Kylian Mbappé sera lui diminué suite à une blessure à la cheville subie face… à Marseille en Coupe de France.

Saison 2018-2019

A l’approche de la rencontre aller face à Manchester United, Neymar et Marco Verratti sont pour le moment très incertains. Face à la « dépendance » de l’équipe parisienne au talent du Brésilien, et au manque cruel de joueurs dans l’entrejeu (même si Leandro Paredes devrait être présenté ce jour), le club de la capitale s’avance timidement vers ce rendez-vous. Et même si le « football n’est pas de la danse », et que « Neymar doit arrêter de chouiner », à l’instar de morceaux choisis issus des interviews d’après match de Thierry Laurey coach de Strasbourg et Anthony Goncalves milieu de terrain, nul doute que les Parisiens vont être encore plus soucieux de leur intégrité physique ce soir face aux Rennais notamment et vont prier pour ne plus avoir d’autres mauvaises nouvelles et récupérer leurs joueurs à temps.

Car si le football est bien entendu un sport qui engendre des contacts, il est également un sport de spectacle, de dribbles et de beaux gestes qui font se lever les foules, sans magiciens ni artistes du ballon rond, les émotions seraient tout de même moins présentes…

Julien Corréia

 


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une