Nous suivre

Basket-ball

Basket Coupe de France : L’AS Monaco écarte de nouveau l’ASVEL pour filer en quarts

Maxime Cazenave

Publié le

Basket Coupe de France : L'AS Monaco écarte de nouveau l'ASVEL pour filer en quarts
Photo Icon Sport

BASKET COUPE DE FRANCE – L’AS Monaco s’est qualifiée pour les quarts de finale en disposant de l’ASVEL à Gaston-Médecin, 92-82. Après trois premiers quart-temps accrochés, les Monégasques ont ensuite écrasé la dernière période pour l’emporter sur un score fleuve.

Seulement une semaine après le large succès monégasque en Betclic Élite, l’AS Monaco et l’ASVEL se retrouvaient de nouveau à Gaston-Médecin dans le cadre des huitièmes de finale de Coupe de France. Dans ce choc au sommet, Monaco partait avec un avantage certain puisque, fort de sa série de huit victoire d’affilée face aux Lyonnais, dont la finale de la dernière édition en avril 2023.

Un bras de fer en première période

L’entame de match va être rude pour l’ASVEL. Pierric Poupet est contraint de prendre un temps mort rapide puisque que son équipe s’est fait massacrer par une ASM déterminée. En seulement 135 secondes, le score est déjà cinglant : 10-0 ! A la mène, Mike James réalise une boucherie, bien accompagné par la duo Ouattara – Motiejunas au scoring. Les Lyonnais rentrent eux progressivement dans la partie et se mettent en confiance avec notamment un Nando De Colo efficace en sortie de banc. Rapidement, ils reviennent à égalité suite à un léger trou monégasque. Mais parfaitement servi au poste, Donta Hall, remet l’ASM en tête avec deux énormes dunks à la fin d’un premier quart prolifique (24-22).

Les Lyonnais ont du répondant dans cette rencontre et continuent de tenir le rythme des Monégasques. Suite à un long ping-pong, Charles Kahudi va leur permettre de prendre pour la première fois les commandes de la rencontre en milieu de deuxième quart. Le vétéran aligne deux actions à trois points de rang pour effectuer la bascule (36-37). Seulement, cela va être éphémère puisque Donatas Motiejunas (16 points) punit les espaces qui lui sont laissés derrière l’arc avec un 3/3 dans l’exercice. Le pivot lituanien se balade dans son duel face à Fall, mais la Roca Team n’arrive pas à stopper suffisamment le scoring lyonnais au terme d’une première période accrochée (45-43).

La Roca Team écrase le dernier quart

Au retour sur le parquet, Mike James (16 points, 9 passes) décide d’accélérer en lançant les hostilités avec deux paniers. Plus tranchante, la Roca Team vendange d’abord quelques bons ballons mais commence à mettre la pression progressivement. Les Lyonnais recommencent à accumuler les turnovers dont se délectent leur adversaire. Ainsi, malgré les belles choses montrées offensivement, la sanction est immédiate derrière. Si l’efficacité de Mike Scott permet de résister un temps, l’adresse s’effrite au fil du troisième quart. L’AS Monaco prend le contrôle du match et se détache à cheval sur les deux dernières périodes à une offensive à quatre points (71-59).

Au bord de la rupture, l’ASVEL ne cède pas totalement à l’image d’un grosse séquence de Mbaye Ndiaye des deux côtés du parquet. Cependant, cela n’entrave pas la sérénité absolue du leader du championnat. Sans esquisser le moindre signe de panique, le groupe de Sasa Obradovic va alors doucement définitivement tuer la rencontre avant même le money time. Cornelie et Okobo se chargent d’alimenter le scoring tandis que le verrou a été posé en défense. L’écart va gonfler jusqu’à +17 suite à une filoche de Jordan Loyd. Au final, la Roca Team prend le dessus suite à un 4e quart temps parfaitement maîtrisé, 92-82.

Au terme d’une rencontre ayant tenue toutes ses promesses entre les deux équipes d’EuroLigue, l’AS Monaco a tenu son rang. La Roca Team remporte une 9e victoire de rang face à son rival, et se qualifie pour les quarts de finale. Les deux équipes se retrouveront possiblement de nouveau dès ce weekend à Saint-Étienne, à l’occasion de la Leaders Cup.

Les autres résultats de la soirée :

Le Mans – Dijon 80-85

Nancy – JL Bourg 95-87

NANTERRE – Saint-Quentin 76-74

STRASBOURG – Cholet 87-77

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *