Nous suivre

Coupe du monde 2018

Belgique – Tunisie (5-2) : les 5 choses à retenir

Publié le

Romelu Lukaku

La Belgique a livré une très belle performance pour battre largement la Tunisie lors de la deuxième journée de ce groupe. Voici ce qu’il faut retenir du match.

Quel spectacle

Les amateurs de football auront pris du plaisir devant ce match qui a été à 100 à l’heure. Il y a eu 3 buts en 18 minutes en début de partie et surtout des actions de part et d’autres tout au long du match même si les Tunisiens ont un peu accusé le coup après l’heure de jeu.

La puissance offensive belge

Deux buts de Lukaku, autant d’Hazard et un de Batshuayi, avec en plus Mertens ou encore les joueurs qui étaient sur le banc, la Belgique possède une vraie armada offensive. Au contraire des autres équipes qui possèdent cette même puissance de feu, les Belges ont prouvé sur le terrain que cela fonctionnait lors de ces deux premières rencontres.

La fébrilité défensive tunisienne

Si les Tunisiens ont montré de belles choses dans le secteur offensif avec notamment deux buts marqués, ils ont confirmé leur fébrilité défensive avec des relances désastreuses ou des placements hasardeux. À noter, à leur décharge, que deux des quatre défenseurs au coup d’envoi ont dû quitter leur partenaire en première mi-temps.

Romelu Lukaku, puissance 4

Un doublé lors du premier match contre le Panama et de nouveau un doublé contre la Tunisie avec un but du pied gauche et un du pied droit. En plus d’être efficace dans le dernier geste, l’attaquant de Manchester United pèse sur les défenses grâce à sa puissance et ses adversaires ont bien du mal à le contenir.

Même avec la VAR, il y a débat

Le penalty sifflé aux Belges en début de match prouve que même avec l’arbitrage vidéo, il y aura encore des débats et qu’il sera impossible de mettre tout le monde d’accord même avec des dizaines de ralentis. Cela se joue vraiment à rien et en fonction des angles de vue difficile de savoir si Hazard est dans la surface ou non au moment de la faute du défenseur tunisien.

Nicolas Jacquemard

Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une