Nous suivre

Betclic Élite 2022-2023

Betclic Élite : Boris Dallo, indispensable couteau suisse d’un Cholet irrésistible

Maxime Cazenave

Publié le

Betclic Élite  Boris Dallo, indispensable couteau suisse d’un Cholet irrésistible
Photo Icon Sport

BETCLIC ÉLITE 2022-2023 – Prolongé pour deux ans cet été, Boris Dallo est déterminant dans l’excellent début de saison réalisé par Cholet. Enfin stabilisé à 28 ans et responsabilisé par le capitanat, l’arrière tricolore rayonne dans le système de Laurent Vila.

Co-leader surprise de Betclic Élite au bout de neuf journées aux côtés des Metropolitans de Victor Wembanyama, Cholet atteint pour le moment ce sommet sans disposer d’une véritable arme de destruction massive. C’est bel et bien par le biais d’un basket ordonné et développé par des joueurs intelligents que cette incroyable performance est possible.

Cholet, excellente surprise du début de saison

Mal embarqués en FIBA Europe Cup, les Choletais ont réglé la situation ce mardi en écrasant Malines de vingt points, après une première mi-temps compliquée (39-43). Malgré les vents contraires symbolisés par une adresse extérieure hors norme des Belges dans le premier acte, les Choletais n’ont pas lâché, et ont désormais leur destin en main. Il leur suffit de l’emporter face aux faibles bulgares du Rilski Sportit la semaine prochaine pour valider leur qualification dans une compétition ouverte.

Au milieu de ce collectif surpuissant, Boris Dallo fait figure d’assurance tout risque. Et pas seulement parce qu’il dispose du capitanat de l’équipe depuis le début de la saison. À 28 ans, l’ancien prospect NBA, passé notamment en G-League, semble avoir trouvé son rythme de croisière, et joue actuellement le meilleur basket de carrière.

La définition même du glue guy

Son impact des deux côtés du parquet est impressionnant, même si cela ne se voit pas toujours sur les feuilles statistiques. Il faut dire que le bonhomme n’est pas du genre à aller chercher la lumière à tout prix, à part lorsqu’il claque des dunks rageurs. A l’image de celui ayant permis aux Choletais de faire la bascule lors de l’exploit créé en tout début de saison face à l’ASVEL.

Non, Boris Dallo est plutôt l’archétype typique du « glue guy », rendu célèbre en France par deux experts en la matière : Boris Diaw et Nicolas Batum. De son poste d’arrière, le natif de Nantes sait se rendre utile, au-delà de l’aspect scoring au sein duquel il a toujours eu du mal à exceller. Cette saison, il est d’ailleurs sur des bases jamais atteintes en carrière avec 8,6 unités par rencontre, et ce malgré une adresse faiblarde (33%). En revanche, le garçon se démultiplie pour colmater les brèches existantes. Solide sur l’homme et très intelligent dans son placement, il est une valeur sûre pour Laurent Vila, à envoyer au feu sur le meilleur extérieur adverse.

Un nouveau cap passé dans la distribution du jeu

De plus, du haut de son mètre 98, il est avec 7 prises le 5e meilleur rebondeur de Betclic Élite, et le meilleur du CB, au milieu de la multitude de baobabs garnissant les raquettes ! Une statistique folle symbolisant bien l’attitude d’un joueur constamment en alerte. Pour couronner le tout, il montre également une progression impressionnante dans sa vision du jeu. Avec 4,7 caviars de moyenne en championnat, et 5,7 en FIBA Europe Cup, Boris Dallo régale ses partenaires. Face à Malines ce mardi, il a ainsi frôlé le triple-double en compilant des statistiques d’un équilibre quasi parfait : 8 points, 8 rebonds, 9 passes. Une fiche qui symbolise parfaitement l’impact dans tous les secteurs de jeu du garçon.

Prolongé deux ans l’été dernier, le Nantais s’est inscrit dans la durée au sein du projet choletais, avec la volonté de se stabiliser dans sa région natale. Le choix se révèle payant pour toutes les parties, que ce soit pour le joueur, le club ou les supporters. À 28 ans, et après avoir connu les Équipes de France U16, U18 ou U20, l’arrière choletais toque de plus en plus à la porte de l’Équipe de France dans le cadre des fenêtres internationales sans joueurs NBA ou d’EuroLigue. Terry Tarpey a bénéficié de la confiance de Vincent Collet récemment avec le succès qu’on lui connaît. Alors pourquoi pas Boris Dallo ?


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une