Nous suivre

Betclic Élite 2022-2023

Betclic Élite : La JL Bourg cherche à entretenir son excellente dynamique

Publié le

Betclic Élite  La JL Bourg cherche à entretenir son excellente dynamique
Photo Icon Sport

BETCLIC ÉLITE 2022-2023 – En pleine bourre tout au long de novembre, la JL Bourg a bouclé son mois par un énorme succès à Badalone en Eurocoupe. A l’occasion de la réception de Nancy ce samedi, les troupes de Frédéric Fauthoux comptent bien affirmer leur statut d’équipe à suivre jusqu’à la fin de l’année.

On l’avait presque oublié, mais la JL Bourg reste constamment une équipe à scruter de près. Toujours bien classée et prête à jouer à fond le rôle de poil à gratter, cette dernière s’était perdue la saison dernière. Arrivé en grande pompe, Laurent Legname n’avait jamais réussi à retranscrire son basket efficace de l’époque dijonnaise. Résultat, au bout d’une année sans saveur, le club burgien a réalisé son plus mauvais classement (11e) depuis sa remontée en 2017.

Un bilan comptable tout à fait respectable

Mais tout cela est oublié à Ekinox grâce au formidable boulot réalisé par Frédéric Fauthoux et son staff. L’ancien adjoint de TJ Parker à l’ASVEL prouve semaine après semaine qu’il est véritablement l’homme de la situation. Grâce à un recrutement réussi et la volonté de s’appuyer sur l’une des meilleures base JFL du championnat, la JLB s’affirme comme un outsider solide. Cette semaine, elle l’a confirmé en signant l’un des plus grands exploits de son histoire.

Battus à domicile par Bursaspor le 22 novembre dernier, les Burgiens sont parvenus à décrocher une victoire historique sur le parquet des Espagnols de Badalone ce mardi. Un succès détonant qui leur permet au passage de sécuriser la 1ère place au sein de leur groupe d’Eurocoupe. En Betclic Élite, le club est à sa place (6e) avec un bilan honorable de 6V-4D. Sachant que ces défaites ont été subies face aux deux équipes estampillées EuroLigue (ASVEL, Monaco), et aux co-leaders quasiment imbattables (Metropolitans, Cholet). Rien que ça.

YouTube video

Une raquette qui tient la route, Hugo Benitez s’affirme à la mène

La JLB avance donc discrètement dans l’ombre de ces équipes plus clinquantes qui trustent le haut du classement. Pourtant, leur réussite est totale en ce début de saison. Le collectif mis en place par Frédéric Fauthoux est parfaitement huilé, s’appuyant sur une rotation à 10 ou 11 parfaitement équilibrée. S’il y a bien eu le flop James Dickey en début de saison, ce dernier a rapidement été oublié grâce à l’éclosion de Kévin Kokila, tandis qu’Amida Brimah a depuis débarqué afin d’apporter plus d’expérience et de taille dans la raquette. Une raquette au sein de laquelle Pierre Pelos excelle en apportant une production énorme en sortie de banc, compensant ainsi les difficultés d’un Alexandre Chassang peu en vue.

Toutefois, cela n’a pas d’influence sur le niveau d’une équipe portée par des extérieurs rayonnants. A la mène, Axel Julien rentre progressivement dans sa saison après un été difficile sur le plan personnel. Dans le même temps, Hugo Benitez en a profité pour prendre encore plus d’épaisseur et de responsabilités à la mène. Meilleur passeur de la JLB (4,5), son jeu devient de plus en plus propre et efficace, ce qui lui permet d’être souvent aligné dans le money-time en lieu et place de Julien. Le jeune international peut ainsi se faire plaisir, et servir les principales armes de l’équipe : Jordan Floyd et surtout James Palmer Jr.

James Palmer Jr en patron d’un collectif homogène

A eux deux, ils cumulent 32,1 points de moyenne. Si Floyd connaît quelques difficultés pour trouver de la régularité derrière l’arc (seulement 26%), Palmer Jr s’est lui en revanche affirmé comme le véritable patron en faisant preuve d’une régularité folle. En dehors de son match raté à Blois le week-end dernier (6 points à 3/12), il a pris l’habitude d’aligner les cartons offensifs : 25 à Monaco, 18 face aux Mets, 26 face à la SIG, 20 face à Bursaspor, 24 au Mans, 23 à Badalone… Bref, des statistiques de MVP en puissance, que ce soit en Betclic Élite, comme en Eurocoupe. Nommé en toute logique dans l’équipe Monde du prochain All-Star Game, l’ancien joueur d’Ostrow assume les attentes placées en lui.

Pour compléter ce beau tableau, Frantz Massenat est un complément utile. S’il ne brille pas dans les chiffres, le bonhomme fait les efforts. Enfin, Isiaha Mike s’affirme comme un joueur sérieux des deux côtés du parquet, ce qui se traduit notamment par le meilleur plus/minus de l’équipe (+2,1). Ainsi, Frédéric Fauthoux s’appuie sur tout le monde à chaque match, en distillant des temps de jeu équilibrés, allant des 26 minutes de James Palmer Jr jusqu’aux 12 allouées à Kévin Kokila. Au final, tout le monde s’y retrouve, et les résultats suivent.

En recevant Nancy ce samedi, la JLB peut enchaîner une quatrième victoire de rang en Betclic Élite, et s’installer solidement dans le Top 6.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une