Nous suivre

Rugby à XV

Béziers : Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse de Christophe Dominici

Publié

le

Icon Sport

RUGBY – Quelques heures après avoir vu son projet écarté à Béziers, Christophe Dominici donnait une conférence de presse ce mardi soir, aux abords du Stade de la Méditerranée.

Il devait être l’un des hommes du renouveau à Béziers. Mais ce mardi, Christophe Dominici a brutalement déchanté. La faute à Louis-Pierre Angelotti, actionnaire majoritaire de l’ASBH et à René Bouscatel, l’ancien président du Stade Toulousain. Le projet mené par ces derniers a été approuvé par les présidents Pierre-Olivier Valaize et Cédric Bistué. Ce soir, Christophe Dominici s’est exprimé, devant les supporters, et le stade de la Méditerranée.

« Une injustice »

D’emblée, l’ancien international de 48 ans n’a pas caché son incompréhension. Dans des propos rapportés par le journaliste Rémy Rugiero, présent sur place, Dominici estime avoir été victime d’une « injustice ». « Le club est dans une situation dramatique. Je veux rétablir certaines vérités. Nous avons appris la fin des négociations par l’AFP », a-t-il alors dénoncé. Tout en précisant avoir transmis la lettre avec les garanties ce lundi, comme cela avait été prévu le 2 juin dernier, lors d’une réunion avec les parties prenantes.

Selon l’ancien ailier du Stade Français, le business plan était « prêt », avec l’aide notamment de l’ancien secrétaire d’État chargé des Sports, Thierry Braillard, désormais avocat au Barreau de Lyon.

Michalak, Nonu & co

Durant son intervention, Christophe Dominici en a également profité pour dévoiler les premiers noms qui auraient dû faire partie de l’aventure. Frédéric Michalak au poste de directeur sportif, mais aussi des intervenants comme les Argentins Juan Martin Hernandez ou Rodrigo Roncero. Côté joueurs, Domi a donné les noms de Benjamin Fall, Charly Malié, mais aussi l’Argentin Santiago Medrano et le Néo-Zélandais Ma’a Nonu.

Enfin, Christophe Dominici a également fait part de ses ambitions pour le club biterrois. « On voulait faire de ce club le plus grand d’Europe », a-t-il lancé avant d’afficher sa détermination : « On lâche rien ! ». Aujourd’hui, si un projet 100% biterrois a finalement été retenu, les supporters restent dans l’inconnu quant aux moyens mis en place. Ce mercredi, le maire de Béziers, Robert Ménard, fera un point presse. On pourrait y voir un peu plus clair. Ou pas.

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

2 Commentaires

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
2 Nombre d'utilisateurs
alain34Dominique Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
alain34
Invité
alain34

les contribuables biterrois en ont marre d éponger les dettes de ces messieurs. Les projets échouent chaque année. démission ! pas de Bouscatel ! le stade va se vider… 23 ans d abonnement je ne reprendrai pas ma carte et puisque ce sont les memes mafieux qui vont gérer, j espere récuperer un avoir pour les matches non joués…

Dominique
Invité
Dominique

ON NE VEUT PLUS DANGELOTTI ET COMPAGNIE !!! MONSIEUR MENARD REAGISSEZ SVP !!!!!

Fil Info

Actus à la une