Nous suivre

Handisport

BNP Paribas World Cup 2022 : Les juniors sauvent la journée du camp tricolore

Maxime Cazenave

Publié le

BNP Paribas World Cup 2022 Les Juniors sauvent la journée du camp tricolore
Photo via FF Tennis

Tennis – Fauteuil / BNP Paribas World Cup 2022 – En lice pour une qualification en demi-finales, les équipes de France masculine et féminine ont raté le coche en s’inclinant face aux États-Unis. En revanche, les juniors, qui n’étaient pas forcement les plus attendus, sont eux toujours en course pour une médaille.

Au lendemain du succès brillant des Bleues sur la Thaïlande, les trois équipes de France de tennis fauteuil étaient aujourd’hui sur le front. Les rencontres de la journée étaient décisives dans l’optique de la qualification pour le prochain tour dans les différents tableaux. La donne était simple : il fallait l’emporter à tout prix afin de continuer le tournoi.

Pas de demi-finales pour les hommes et les femmes

Malheureusement, cela n’a pas été le cas pour l’équipe féminine. Opposées aux États-Unis, les Bleues ne partaient pas favorites, et cela s’est confirmé. En fin de matinée, Pauline Déroulède a subi la loi de Shelby Baron (6-2, 6-4), puis Emmanuelle Mörch a également été impuissante face à la numéro 8 mondiale, Dana Mathewson (6-3, 6-3). Déjà battue dans cette confrontation, la paire tricolore a finalement terminé fanny en s’inclinant largement dans le double (6-4, 6-0). Il n’y aura pas de podium pour l’équipe féminine, qui va tenter de décrocher désormais le meilleur classement possible.

De son côté, l’équipe masculine était en revanche en position de force avant d’affronter également les États-Unis, grâce aux différents talents individuels composant cette équipe. Toutefois, le résultat n’a pas été au bout. Lors du premier match, Frédéric Cattaneo (19e mondial) a souffert face au jeune Connor Stroud (51e mondial), mais a finalement assuré la victoire au terme d’un long combat de plus de deux heures (6-4, 4-6, 6-3). Malgré un déficit de dix points gagnés vis-à-vis de son rival, le Tricolore a fait parler son expérience. De son côté, Guilhem Laget (16e mondial) a lui été balayé par Casey Ratzlaff (24e mondial) en deux sets secs (6-3, 6-1). Un scénario similaire à l’unique affrontement entre les deux hommes à Goiania il y a trois ans. C’est finalement durant le double que la paire tricolore a fini par céder. Frédéric Cattaneo et Gaëtan Menguy essuyant un revers en deux manches (6-4, 6-4).

Les juniors éclaircissent la journée

Finalement, ce sont les juniors qui permettent au camp tricolore d’éviter la déroute face au tennis fauteuil américain. En délicatesse après la première défaite subie par Ksenia Chasteau, les Bleuets ont réagi en fraisant preuve de caractère. Tout d’abord, Justin Martin a permis de rectifier le tir en terrassant Maylee Phelps, et ce après avoir concédé le premier set du match. Sur cette bonne dynamique, le Tricolore a ensuite contribué activement au gain décisif du dernier match en double, aux côtés de Ksenia Chasteau, encore une fois en trois sets. Les deux jeunes athlètes tricolores se rapprochent un peu plus d’une médaille, et sont désormais qualifiés en demi-finales.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une