Nous suivre

Boxe

Boxe Poids légers : Estelle Mossely conserve son titre de championne du monde IBO

Publié le

Boxe Poids légers Estelle Mossely conserve son titre de championne du monde IBO
Photo Icon Sport

BOXE – POIDS LÉGERS – Pour la troisième défense de son titre IBO, Estelle Mossely a dominé l’Argentine Yanina Lescano, sur décision des juges. Sans briller outre mesure, la Française conserve son titre mondial face à une adversaire loin d’avoir démérité.

Toujours invaincue chez les professionnels (9v), Estelle Mossely remettait en jeu son titre IBO des poids légers ce vendredi à Dubaï. Ayant indiqué son intention de « marquer l’histoire de la discipline »,  sa route croisait celle de l’Argentine Yanina Lescano, une adversaire en plein essor. Ce match avait tout de la rencontre piège pour la Française, qui n’avait plus combattu depuis plus d’un an, et qui boxait pour la première fois, bien que son combat avait l’honneur d’être désigné main event de la soirée.

Mossely comme un diesel

La première reprise est équilibrée, les deux boxeuses se jaugent même si la Française semble légèrement supérieure. Elle domine le deuxième round mais semble vulnérable face aux contres de sa rivale, nullement impressionnée par l’enjeu. Le combat s’accélère lors de la troisième reprise, où Estelle Mossely semble retrouver peu à peu sa boxe, alors que l’Argentine semble plus limitée. Les choses se confirment dans le quatrième round, puisque Yanina Lescano peine à toucher et va même au sol sur un contre. A la fin de la cinquième reprise, et donc à mi-combat, Estelle Mossely semble virer en tête grâce à une boxe plus variée, même si elle ne semble pas au top physiquement.

Mossely l’emporte à l’expérience

L’Argentine en profite dès le début du sixième round, qu’elle domine largement en parvenant enfin à passer outre la garde de la Française. Le match devient alors plus brouillon, Yanina Lescano parvient à toucher plus régulièrement alors que c’est Estelle Mossely qui procède par contres. Sentant le danger arriver, elle parvient à maîtriser le tempo et à garder son adversaire à distance lors du huitième round, reprenant ainsi le contrôle du match. Elle va parfaitement gérer son affaire dans les deux dernières reprises, face à une adversaire volontaire mais usée, malgré une ultime tentative dans les dernières secondes.

La décision des juges est logique au vu du combat. Estelle Mossely l’emporte sans discussion, ayant dominé la majeure partie du combat en faisant parler son expérience de ce genre de rendez-vous. Elle demeure invaincue chez les professionnels et remporte son dixième succès, défendant victorieusement son titre IBO pour la troisième fois. Fleuron de la boxe française, elle décroche une victoire qui en appelle d’autres, elle qui vise une confrontation face à Katie Taylor dans l’année.

 

 

 

 

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une