Nous suivre

Football

CAN 2022 : Au bout du suspense, le Burkina Faso premier qualifié pour les quarts

Publié le

CAN 2022 Au bout du suspense, le Burkina Faso premier qualifié pour les quarts
Photo Icon Sport

CAN 2022 – En cette fin d’après-midi, le Burkina Faso affrontait le Gabon pour l’ouverture de la phase finale de la CAN. Les Étalons ont su tirer leur épingle du jeu en s’imposant après une séance de tirs au but haletante (1-1, 7-6).

Après une phase de poules qui aura notamment vu les tenants du titre algériens être au tapis, la phase finale débutait ce dimanche. En ouverture de ces 8e de finale, le Burkina Faso affrontait le Gabon.

Bertrand Traoré de l’ombre à la lumière

Si les Gabonais ont fait parler d’eux sur le plan extra-sportif en ce début de tournoi avec les situations de Mario Lemina et de Pierre-Emerick Aubamaeyang, les Azingo étaient toujours invaincus à l’issue de la phase de groupe. Seconds derrière le Maroc, ils voyaient le Burkina Faso, seconds quant à eux derrière le Cameroun se dresser sur leur route. Sur un terrain dans un état encore une fois déplorable, le premier acte était décousu. Si les Gabonais avaient le monopole du ballon, les Burkinabés exploitaient les contres à merveille. A la 16e minute de jeu, après une faute d’Obissa, Bertrand Traoré avait l’occasion d’ouvrir le score sur penalty. Mais l’ancien Lyonnais voyait son ballon s’écraser sur la barre. Ce n’était que partie remise. Suite à un service de Ouattara, l’attaquant ne manquait pas cette fois l’occasion de donner l’avantage aux siens. Si les Gabonais pensaient revenir au score juste avant la mi-temps, la VAR invalidait ce but.

Malgré un rouge, le Gabon arrache 30 minutes supplémentaires

Qu’on se le dise, la seconde mi-temps ne restera pas dans les annales de la compétition. Les Gabonais après une heure de jeu, voyaient leur possession de balle monter à 66%. Cependant cela ne se traduisait pas par des occasions franches. Pire, à la 67e minute, ils allaient être réduits à 10 après un second jaune d‘Obissa. Le Burkina Faso se dirigeait sereinement vers une qualification. Mais à la 91e minute, suite à un corner de Bouanga, Ecuele Manga prenait le dessus dans les airs sur son vis-à-vis. Sa tête déviée par Guira dans son propre but, permettait au Gabon d’arracher les prolongations. Et dans ces 30 minutes supplémentaires, hormis un but refusé de Tapsoba, très peu de frissons. La décision allait donc se faire aux tirs aux buts.

Une séance de tirs aux buts fatale aux Gabonais

Après 3 premiers tirs réussis de chaque côté, le Gabonais Guélor Kanga voyait le sien repoussé par Koffi. Saidou Simporé à son tour ne convertissait pas. Suite à des tirs convertis par Poko et Yago, les deux équipes se dirigeaient donc vers la « mort subite ». Après une première balle de match ratée par Tapsoba, Ouédraogo quant à lui convertissait. 7 tirs aux buts à 6 pour le Burkina Faso qui affrontera le vainqueur du duel entre le Nigeria et la Tunisie.


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une