Nous suivre

Football

Ce soir, le Stade de Reims retrouve l’Europe

Romain Delanis

Publié

le

Ce soir, le Stade de Reims retrouve l’Europe
AFP

Face au Servette de Genève ce jeudi soir (20h45, RMC Sport 1), le Stade de Reims va pouvoir faire vibrer ses fans les plus nostalgiques. 57 ans après leur dernier passage en Coupe d’Europe, les Rémois tenteront de passer le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa sur un match unique en Suisse.

Se servir de l’histoire

Qu’on se le dise, le Stade de Reims est le « poil à gratter » des costauds de la Ligue 1 Uber Eats. Les Rémois emmenés par David Guion ont réussi la performance de finir 6èmes la saison passée en réalisant des performances très souvent solides. Une « place européenne méritée » selon Jean-Pierre Caillot, le président rémois. La qualification du « SDR » est l’occasion de se remémorer la réussite du passé mais aussi d’ouvrir un nouveau chapitre, inédit dans l’histoire récente du club. Pour l’anecdote, la dernière fois que le Stade de Reims remportait une victoire sur le plan continental, Raymond Kopa marquait (14 novembre 1962 face à l’Austria de Vienne). Dans un contexte particulier et inédit en Ligue Europa (huis clos, match unique), le Stade de Reims aura la mission de faire honneur à ses anciens et de revenir avec la victoire du Stade de Genève, où le Servette l’attend.

Monter le niveau d’un cran

Avec un nul (face à Monaco) et deux défaites (contre Lille et Angers), le Stade de Reims a débuté timidement sa saison en Ligue 1 Uber Eats. L’entraîneur rémois, David Guion, ne cache pas les progrès que son équipe va devoir faire pour l’emporter : « On sait qu’on a de la qualité mais il faut que les garçons élèvent leur niveau de jeu. Il faudra être prêt dès le début et jusqu’à la fin ».

Champions de Ligue 2 il y a encore 3 ans, les Champenois vont vivre un grand moment historique ce soir qui va permettre à tout un effectif de grandir, de prendre de l’expérience, face à un Servette de Genève en bonne forme (dernier 4ème du championnat suisse). Montrer aussi que l’Europe fait partie de l’ADN du Stade de Reims.

Romain Delanis


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une