Nous suivre

Rugby à XV

Ces joueurs qui ont marqué des points pour la Tournée des Lions

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Ces joueurs qui ont marqué des points pour la Tournée des Lions
Photo Huw Evans / Picture Agency

Tournée des Lions 2021 – C’est certainement l’événement le plus attendu par les joueurs britanniques et irlandais après la Coupe du monde. Warren Gatland, le sélectionneur pour la tournée en Afrique du Sud, dévoilera une liste définitive de 36 joueurs en mai. En attendant, le Tournoi des 6 Nations a été l’occasion pour certains joueurs de se montrer. Voici 6 joueurs qui pourraient faire leur apparition sous le maillot des Lions cet été.

Tadhg Beirne (Irlande, deuxième ou troisième ligne)

Tadhg Beirne  (1,98 m, 113 kg) est certainement la révélation irlandaise de cette édition 2021. En effet, le joueur du Munster a fait parler de lui durant l’intégralité du tournoi, et d’autant plus après son match monstrueux face au XV de la Rose. Âgé de 29 ans, sa sélection pour la Tournée des Lions ne fait presque aucun doute. C’est un joueur solide et mobile, qui sera un réel atout face au pack sud-africain. De plus, il s’est également montré indispensable dans l’alignement irlandais. C’est aussi un joueur précieux dans les rucks, capable de réaliser des grattages efficaces (10 sur l’ensemble du Tournoi, meilleur total), malgré sa grande taille. Enfin, sa polyvalence devrait plaire à Warren Gatland. Effectivement, il est tout aussi capable de couvrir les postes de deuxième ligne et de troisième ligne.

Tadhg Beirne - Photo Irish Rugby

Tadhg Beirne – Photo Irish Rugby


Louis Rees-Zammit (Pays de Galles, ailier)

Alors qu’on lui prédit un brillant avenir depuis un an, Louis Rees-Zammit (1,91 m, 87 kg) a littéralement explosé lors de ce Tournoi des 6 Nations. A seulement 20 ans, l’ailier gallois a fait trembler toutes les défenses adverses. Pour le prouver, il est en tête du classement des meilleurs franchisseurs (8 franchissements). De plus, il est co-meilleur marqueur d’essais, tout comme Anthony Watson, avec 4 réalisations. Le joueur de Gloucester a permis d’amener la part de fraicheur qui manquait certainement à cette équipe galloise avant le début du Tournoi. On se remémore forcément son exploit individuel face à l’Écosse, qui avait permis au XV du Poireau de l’emporter. Avec ses cannes de feu, il y a fort à parier que Warren Gatland comptera sur lui pour tenter de déstabiliser la défense sud-africaine.

Louis Rees-Zammit - Photo AFP

Louis Rees-Zammit – Photo AFP


Duhan van der Merwe (Écosse, ailier)

Comme le pressent l’ancien international écossais Scott Murray, qui s’est exprimé au Rugby Paper, cette tournée des Lions devrait voir un contingent écossais plus important qu’à l’accoutumée. En effet, plusieurs joueurs se sont démarqués lors de cette édition 2021. Bien évidemment, l’ailier Duhan van der Merwe en fait partie. L’ailier d’origine sud-africaine a réalisé un tournoi très convaincant. C’est un vrai danger sur l’aile, qui est capable de battre n’importe quel défenseur à l’aide de sa puissance (106 kg), mais aussi grâce à sa pointe de vitesse. D’ailleurs, ses stats sont impressionnantes, avec 432 mètres parcours (3ème meilleur total) et 30 plaquages cassés (!). Le joueur d’Édimbourg, qui mesure 1,93 m, peut aussi être un atout dans le jeu aérien. Auteur de 3 essais, Duhan van der Merwe peut encore devenir meilleur marqueur du tournoi, puisqu’il reste un match à jouer contre la France, vendredi. Sous le maillot écossais, il a déjà inscrit 6 essais en 9 rencontres.

Duhan van der Merwe - Photo Sky Sports

Duhan van der Merwe – Photo Sky Sports


Hamish Watson (Écosse, troisième ligne aile)

Sélectionné la première fois en 2015, Hamish Watson est devenu l’un des cadres du XV du Chardon. Âgé de 29 ans, le flankeur d’Edimbourg est au sommet de sa forme, même s’il est rarement en méforme. Hamish Watson est un travailleur hors pair. En défense, il plaque sans relâche (42 réussis pour un seul loupé) et se trouve constamment en bonne position pour contester les ballons au sol. Il faut dire que son gabarit plutôt léger (1.80 m, 102 kg) lui permet de se déplacer énormément. Dans les phases offensives, Hamish Watson peut faire de gros dégâts. Ses charges sont dévastatrices et donnent toujours l’image d’un joueur qui « a faim ». La seule difficulté réside dans la grosse concurrence à son poste. Néanmoins, le profil d’Hamish Watson pourrait intéresser Warren Gatland.

Hamish Watson - Photo AP

Hamish Watson – Photo AP


Wyn Jones (Pays de Galles, pilier gauche)

Derrière Cyril Baille, le Gallois Wyn Jones (1.84 m, 114 kg) fut sûrement le meilleur pilier gauche du Tournoi. En effet, il a démontré sa solidité dans l’exercice de la mêlée fermée. C’est aussi pilier mobile (174 mètres avec le ballon lors du Tournoi), souvent présent dans les points de rencontre. Autour des rucks, Wyn Jones peut être très réactif et ennuyer l’attaque adverse. Il a notamment provoqué deux cartons rouges pour des déblayages mal contrôlés dans les rucks (Zander Fagerson face à l’Ecosse et Paul Willemse face à la France). Lors de son match face à l’Irlande, le pilier avait fait parler de lui pour son activité. Ce jour-là, il a même été nommé homme du match, ce qui n’arrive pas tous les jours pour un pilier. Le week-end d’après, il avait même inscrit un essai face à l’Écosse. Warren Gatland comptera certainement sur lui pour la tournée en Afrique du Sud.

Wyn Jones - Photo AP

Wyn Jones – Photo AP


Sam Simmonds (troisième ligne centre)

Aussi étonnant que celui puisse paraître, on peut aussi gagner des points sans jouer le Tournoi des 6 Nations. Boudé par Eddie Jones, Warren Gatland ne se privera pas de prendre un tel joueur. Le joueur des Chiefs d’Exeter ne cesse de prouver sa détermination tous les week-ends. Alors que l’Angleterre se faisait malmener en Irlande, Sam Simmonds (1.84 m, 102 kg) a inscrit son quatorzième essai de la saison en Premiership, face à Leicester. C’est quasiment le double par rapport au second (Alex Dombrandt avec 8 réalisations). Sam Simmonds s’est imposé comme l’un des meilleurs troisième ligne centre du monde. C’est un troisième ligne avec un gabarit plutôt léger et très mobile. Il possède néanmoins une puissance qu’on ne soupçonne pas au premier abord. Avec la mauvaise passe de Billy Vunipola et grâce à son profil atypique, Sam Simmonds devrait trouver une place dans le prestigieux squad des Lions.

Sam Simmonds - Photo AP

Sam Simmonds – Photo AP

À lire aussi

Alexandre Jeffroy


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une