Nous suivre

Judo

Championnats d’Europe de judo : la France, nation de tous les records

Maxime Boulard

Publié

le

Championnats d'Europe de judo - La France, nation de tous les records
Photo MLADEN ANTONOV / AFP

CHAMPIONNATS D’EUROPE DE JUDO – A quelques heures du début de l’édition 2021 des championnats d’Europe de judo qui se dérouleront à partir de demain jusqu’au 18 avril, revenons sur les performances françaises. Réunifiés depuis 35 ans, les championnats masculin et féminin ont énormément réussi aux Français.

Des individualités exceptionnelles

Depuis les premiers championnats continentaux en 1951, la France n’a jamais cessé d’impressionner le monde du judo. Si les hommes ont leur championnat depuis toujours, les femmes ont elles attendu jusqu’en 1975 pour se faire une place. Popularisé en France dans les années 1980, le judo a pris une autre dimension après les titres olympiques de Nowak ou encore Douillet dans les années 1990. Aux championnats d’Europe, la France n’est pas en reste grâce à une nouvelle génération pleine de talent. Parmi les plus titrés, on retrouve 6 Tricolores ayant 5 médailles d’or européennes individuelles.

  • Catherine Pierre: deux fois en 1975, 1976, 1977, 1980
  • Jocelyne Triadou: 1977, 1979, 1980, 1981, 1982
  • Céline Lebrun: 1999, 2000, 2001, 2002, 2005
  • Gévrise Emane: 2006, 2007, 2011, 2012, 2016
  • Teddy Riner: 2007, 2011, 2013, 2014, 2016
  • Clarisse Agbegnenou: 2013, 2014, 2018, 2019, 2020

On peut ajouter à ces 6 judokas, 10 Français-es quadruples champions et 14 autres triples vainqueurs en individuel. Depuis la création des championnats d’Europe, la France a vu 95 de ses judoka(tes) remporter un titre individuel, un record.

Des records à la pelle

Par équipes

Après avoir évoqué les statistiques individuelles, intéressons-nous aux épreuves par équipes. L’équipe masculine s’est imposée à 19 reprises, trois de plus que l’Union Soviétique. Les femmes, elles, écrasent le classement. En 32 éditions, les Françaises se sont imposées 20 fois ! Que ce soit par sexe ou au total (39 titres), aucune nation ne fait mieux. En revanche, il manque encore un titre par équipes mixte. La meilleure performance dans cet exercice est une médaille de bronze en 2019.

Meilleure nation des championnats

Sur les 35 championnats exclusivement masculins, les Français ont terminé meilleure nation à 9 reprises. Seuls les Soviétiques font mieux avec 17 victoires. Lors des 12 championnats féminins, les Françaises se sont imposées 4 fois. C’est cette fois l’Allemagne de l’Ouest qui fait mieux grâce à leurs 6 victoires.

Depuis 1987, les femmes et les hommes concourent lors d’un même évènement, dans la même ville. Chiffre totalement fou, la France a remporté 17 des 34 éditions réunifiées, c’est-à-dire la moitié à elle seule ! La France a notamment gagné à deux reprises quatre championnats de suite entre 1987 et 1990, mais aussi entre 2013 et 2016. Une domination qui se traduit aussi au nombre d’organisations des championnats d’Europe dans l’Hexagone. La France a accueilli par neuf fois l’évènement, ce qui constitue un autre record.

  • Championnats masculins: 1951, 1952, 1955, 1975, 1983
  • Championnats réunifiés: 1987, 1992, 2001, 2014

Les médailles

Sûrement le point le plus parlant et intéressant, le nombre de médailles. Tout d’abord, le record de médailles d’or lors d’un championnat réunifié est détenu par… la France ! En effet, en 1987, 1990 et 2014, les judoka(tes) tricolores ont rapporté 6 titres européens individuels. Le record du nombre de médailles au total lors d’un championnat mixte est aussi propriété française. En 1987 et en 2014, les Tricolores ont décroché 13 médailles individuelles. À noter que lors de ces deux championnats, la compétition se déroulait à Paris puis à Montpellier.

Vous vous en doutez bien, au classement des médailles totales individuelles, la France écrase la concurrence. Première avec 553 médailles dont 194 médailles d’or, très loin de la seconde nation, les Pays-Bas et leurs 304 médailles pour 95 titres. Ces prochains jours, les Français auront l’occasion de passer la barre des 200 titres individuels !

Maxime Boulard


Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?