Nous suivre

Haltérophilie

Championnats d’Europe d’haltérophilie 2021 : la sélection française

Publié

le

Championnats d'Europe d'haltérophilie 2021 - La sélection française
Photo Icon Sport

CHAMPIONNATS D’EUROPE D’HALTEROPHILIE 2021 – A l’origine programmés en avril puis en juin 2020, les championnats d’Europe d’haltérophilie auront finalement lieu du 3 au 11 avril 2021. Ces derniers se dérouleront à Moscou, la capitale russe. La délégation française est présente avec 5 haltérophiles et autant de chances de médaille(s).

La sélection

Première tricolore à démarrer la compétition, Anaïs Michel débutera dès ce samedi 3 avril. Triple médaillée européenne et championne d’Europe en -48 kg en 2017, elle sera l’une des chances de titre pour l’équipe de France. Elle sera cette fois présente dans la catégorie des moins de 49 kg. Dimanche 4 avril, ce sera au tour de Garance Rigaud. A seulement 21 ans, elle pourrait créer une belle surprise. En effet, il y a deux ans, elle est devenue championne du monde universitaire. Elle concourra en moins de 55 kg.

Douzième des championnats du monde en 2019 avec deux records de France à la clé, Dora Tchakounté aura bien sûr une carte à jouer. Championne de France 2016 et 2018, elle sera en compétition lundi 5 avril en moins de 59 kg.

Sans doute la plus grande chance de titre, Bernardin Kingue Matam remettra son titre en jeu ! Après trois médailles de bronze en 2012, 2013 et 2015 il devient champion d’Europe en 2017. Et il ne s’arrête pas là puisqu’en 2019, il remporte son second titre européen en moins de 67 kg. Les championnats 2020 n’ayant pas eu lieu, il se présentera ce lundi 5 avril comme l’homme à battre.

Dernière représentante française à entrer en compétition, Gaëlle Nayo-Ketchanke court toujours après un titre. Vice-championne d’Europe en 2015, 2016 et 2018 ainsi que médaillée de bronze aux Mondiaux 2017, elle espère enfin de l’or. Après voir longtemps participé dans la catégorie des moins de 75 kg, elle participera vendredi 9 avril en moins de 81kg

Maxime Boulard

 


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une