Nous suivre

Athlétisme

Championnats de France d’Athlétisme : Le bilan de la 3ème journée

Publié le

Championnats de France d'Athlétisme Le bilan de la 3ème journée
Photo Icon Sport

CHAMPIONNATS DE FRANCE D’ATHLÉTISME – Le dernier jour des championnats de France a couronné 17 athlètes. Méba-Mickaël Zézé, Shana Grebo, Thibaut Collet, Laura Valette et l’éternelle Mélina Robert-Michon font partie des lauréats du jour.

Le dernier jour des Championnats de France rime avec finales en abondance. Pas moins de 17 cet après-midi à Caen. Elle est peut-être là la plus grosse performance de la journée. Que Renelle Lamote soit sacrée championne de France n’est en soi pas une surprise. Mais son chrono est fantastique. 1:58.71, elle réussit une seconde fois les minimas pour les Mondiaux. Dans son sillage, Agnès Raharolahy réalise un autre temps canon : 1:59.59, elle sera du voyage à Munich pour les Europe. Les deux femmes peuvent remercier Cynthia Anaïs, partie vite, et qui a emmené tout le monde.

Les frères Zézé au top…

Les 200 mètres hommes et femmes ont offert de belles émotions. Shana Grebo s’est offert un titre national après sa médaille d’argent, hier, sur 400 mètres. Avec un temps de 22″98, elle obtient son billet pour les championnats d’Europe, améliorant par la même occasion son record personnel. Deux frères peuvent en cacher deux autres. Si chez les Lavillenie, on a l’habitude de côtoyer les podiums en famille, c’était moins le cas chez les Zézé. Méba-Mickaël et Ryan ont réalisé la meilleure course de leur carrière pour réaliser le doublé. 20.41 pour le premier, 20.46 pour le second. Un temps qui permet au nouveau champion de France d’aller également à Munich, en août.

Mélina Robert-Michon a le sourire, mais sans plus. 21e titre national pour la quadragénaire, mais un concours qui ne la satisfait pas. 58.82 mètres, c’est en dessous des minima pour les Championnats du monde. A voir si la fédération française va emmener la médaillée d’argent des Jeux de Rio à Eugene, son rang mondial lui permettant potentiellement d’être sélectionnée. Sur le 1 500m, les Français échouent toujours sur ces fameux minima de la FFA. Azzedine Habz a longtemps buté sur le chrono demandé, étant plusieurs fois à quelques centièmes d’y parvenir. Aujourd’hui, il est champion de France, devançant Alexis Miellet. Tous ces athlètes ont jusqu’au 26 juillet pour obtenir leur qualification pour les Europe.

Les Lavillenie déçus

Restons au demi-fond, puisque le 3000 m steeple a couronné Mehdi Belhadj. Un temps de 8:24.25, tout en relâchant complètement son effort dans la dernière ligne droite. Le Français le plus en forme de la saison sur la distance s’adjuge le titre devant Louis Gilavert et Djilali Bedrani. Le 100 m haies a vu une revenante prendre la première place. Blessée gravement aux JO de Tokyo, Laura Valette n’a pas couru de l’hiver et montait crescendo lors de ses dernières sorties. En l’absence de la championne du monde en salle Cyréna Samba-Mayela (Covid), la finale était plus ouverte. Laetitia Bapté a déçu, seulement 4e, et Valette en a profité pour passer sous les 13 secondes. 12.99 pour le plus grand bonheur de la hurdleuse de Nantes.

La France est connue pour sa densité à la perche. Ils étaient plusieurs à pouvoir s’imposer aujourd’hui. Le vent a beaucoup gêné les perchistes, surtout Valentin Lavillenie. Le petit frère de Renaud est mal retombé lors de sa dernière tentative à 5.70 mètres. Il a heurté l’un des poteaux tenant la barre et a dû partir à l’hôpital pour plus d’examens. Une blessure au tibia est suspectée. Justement, Renaud s’est fait peur, lui aussi. 5.60 et 5.75 mètres passés au troisième essai, mais cela lui a permis de rester dans le concours. Insuffisant face à Thibaut Collet, qui a également passé 5.75 mètres, mais avec moins d’essais. Le Grenoblois est champion de France devant Renaud Lavillenie et Anthony Ammirati, encore junior et sur le podium en élite.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une