Nous suivre

Champions Cup 2021-2022

Champions Cup : Le Racing 92 rejoint La Rochelle en demi-finales

Sébastien Gente

Publié le

Champions Cup Le Racing 92 rejoint La Rochelle en demi-finales
Photo Icon Sport

CHAMPIONS CUP 2021/2022 – Mal embarqué, le Racing 92 a retourné la situation en début de seconde période, et a finalement dominé Sale en quarts de finale (41-22). Toujours à la recherche de leur première Champions Cup, ils recevront La Rochelle en demi-finale le week-end prochain, à Lens.

Déjà trois fois finaliste malheureux de la Champions Cup sans décrocher le titre, le Racing 92 espère que cette saison sera la bonne. En pleine bourre en Top 14 (huit victoires sur les 10 derniers matchs) les Racingmen avaient dominé le Stade Français sans trembler en 8èmes de finale. Mais même à domicile, il ne leur fallait absolument pas sous-estimer cette équipe de Sale, Formation référence de la Premiership anglaise depuis des années, elle avait toutefois chuté à Clermont en phase de poules de cette compétition. Le Racing abordait donc la rencontre en tant que favori, mais restait sur ses gardes.

Le hold-up de Sale

Les deux équipes sont quelque peu maladroites en ce début de match. Que ce soit à la main ou au pied, les 30 acteurs ont des intentions, mais peinent à concrétiser. Après une pénalité abordable manquée par Robert du Preez, c’est Nolan Le Garrec qui inscrit les trois premiers points de la partie (12ème), avant de récidiver deux minutes plus tard. Les Anglais se réveillent alors, pilonnent la ligne adverse, mais Faf de Klerk échappe le ballon au moment d’aplatir. Robert du Preez inscrit toutefois les premiers points de son équipe peu après.

Les Anglais sont insistants mais se cassent les dents sur la défense francilienne. Néanmoins, le défi physique proposé par Sale est intense. Le Racing prend son temps, puis tente d’installer son jeu en attaque, mais quelques fautes de main ralentissent leur progression. Le niveau de jeu est globalement décevant en première mi-temps, les deux équipes consommant beaucoup d’énergie dans les rucks, en oubliant de produire du jeu. Jusqu’aux arrêts de jeu, quand Manu Tuilagi, sur une attaque pourtant mal embarquée, échappe à trois plaquages avant d’aplatir un essai en forme de coup de poignard (Mi-temps: 6-10).

Le Racing avec de la réussite

Les Racingmen reviennent remontés comme des pendules et marquent dès leur première offensive. Après un petit coup de pied à suivre de Finn Russell, Teddy Thomas récupère, résiste au plaquage, évite par miracle la touche et tape à suivre avant d’aller aplatir en coin un essai incroyable, typique du joueur qu’est l’ailier international (13-10, 43ème).

Les Anglais sont touchés par cet essai. Ils se mettent à balbutier leur rugby et multiplient les fautes, ce qui permet à Nolan Le Garrec de rajouter 3 points (16-10, 48ème). Le Racing veut enfoncer le clou, et y parvient sur une action invraisemblable. Alors que Finn Russell reprend de volée un coupe de pied à suivre anglais, il poursuit son action, et profite d’un rebond ultra favorable pour récupérer la gonfle et aplatir un essai 100% du à la réussite (23-10, 51ème).

La gestion parfaite du Racing

Les Anglais ne se découragent pas pour autant et retournent pilonner la ligne de but adverse. Avec succès cette fois, puisque Akker Van der Merwe finit par aplatir au ras d’un regroupement (23-17, 57ème). Le Racing reprend alors le contrôle du match, espaçant le jeu pour éviter de subir la puissance physique de son adversaire. Nolan Le Garrec, impeccable au pied, rajoute trois puis six points (29-17, 67ème). Avant de porter l’estocade à la main en trouvant un intervalle, pour servir Max Spring qui décale parfaitement Juan Imhoff. L’Argentin va aplatir l’essai qui sonne le glas des ambitions de Sale (34-17, 69ème).

Le match est terminé, les 10 dernières minutes ne servant qu’à vider les bancs. Sale relance toutefois un semblant de suspense grâce à un essai après pénaltouche de Ben Curry (34-22, 73ème). Mais ce n’est qu’un feu de paille. Juan Imhoff manque d’inscrire un doublé en étant poussé en touche juste avant la ligne, avant que Max Spring ne parachève le triomphe des Ciel et Blanc avec un dernier essai après une superbe action collective, et ce juste avant la fin du match (Score final: 41-22).

Mission accomplie pour le Racing 92, qui se qualifie en demi-finale de la Champions Cup. Finalistes lors des trois dernières années paires de cette compétition, les hommes de Laurent Travers auront à minima le même objectif. Pour cela, ils devront se débarrasser de la Rochelle dimanche prochain (16h00) en demi-finale, dans une affiche 100% Top 14 qui garantit la présence d’un club français en finale pour la 8ème fois sur les 10 dernières éditions.

  • À lire aussi – Les affiches des demi-finales de Champions Cup

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une