Nous suivre

Tour de France 2022

Christophe Laporte : « J’entends ce qu’on dit sur moi »

Nicolas Jacquemard

Publié le

Photo Icon Sport

TOUR DE FRANCE 2022 – Dans un long entretien accordé à L’Équipe, Christophe Laporte évoque la suspicion autour des performances des coureurs de la Jumbo-Visma.

Les performances de Jonas Vingegaard, Wout Van Aert, Christophe Laporte et du reste de l’équipe Jumbo-Visma ont relancé l’éternel débat autour du dopage. Le coureur français a franchi un vrai cap depuis son arrivée dans la formation néerlandaise, et l’explique par un niveau d’exigence et des moyens financiers décuplés, par rapport à ce qu’il a connu avant chez Cofidis.

Je sais bien que certains ne croient pas à nos performances. Ces derniers jours, il y a eu beaucoup de critiques, c’est toujours pareil, le coureur qui gagne le Tour, personne n’y croit jamais. Le cyclisme a du mal à laver son image, c’est malheureux. J’entends ce qu’on dit sur moi : « Laporte, il n’avançait pas et maintenant, il gagne sur le Tour. » Même ceux qui suivent le vélo n’essaient pas de comprendre, de se rendre compte qu’une équipe avec un tel budget, avec des coureurs de ce niveau et une organisation autour où le niveau d’exigence est à 100 %, cela explique beaucoup de choses.

Déjà vainqueur sur Paris-Nice en début de saison pour sa première victoire en World Tour, Christophe Laporte a sauvé le contingent français au mois de juillet, en étant le seul vainqueur d’étape, avec son succès à Cahors.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une