Nous suivre

Actualités

Clémence Calvin (de nouveau) suspendue

Maxime Giralt

Publié

le

Suspendue, puis autorisée à courir pour le Marathon de Paris, Clémence Calvin est au cœur de la polémique une nouvelle fois. Ce lundi, l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) a de nouveau suspendu provisoirement la Française pour le même motif que celui de la précédente suspension, à savoir de s’être soustraite à un contrôle antidopage le 27 mars dernier. Retour sur les dernières semaines compliquées de la marathonienne.

Une histoire de contrôle au Maroc

Le 27 mars dernier, la marathonienne, vice-championne d’Europe en 2018, refuse de se soumettre à un contrôle antidopage dans les rues de Marrakech. Elle accuse alors les agents préleveurs d’avoir usé d’une grande violence à son égard ainsi qu’aux proches qui l’entouraient. Sa version, démentie par le directeur de l’AFLD, semble tirée d’un film d’action. L’agence la suspend alors de toutes les compétitions sportives de façon provisoire. Pourtant, le Conseil d’État l’autorise, quelques jours avant le Marathon de Paris, à courir les 42,195km de l’épreuve parisienne.

Sa performance lors du Marathon de Paris est alors incroyable : 2h23:41, 4ème du classement féminin et un record de France. Cette performance, aussi magnifique soit-elle, fait enfler toute sorte de rumeurs et émerger de nombreuses questions. Son record pourrait aussi n’être que provisoire, elle qui est sous le coup de deux enquêtes pourrait bien voir sa vie sportive complètement anéantie.

Arrivée 4e du classement féminin au Marathon de Paris, Clémence Calvin fait taire les « langues de vipère » mais grandir la polémique – L’Equipe

Fière de sa course, l’athlète avait fait une sortie médiatique très remarquée à l’issue de l’épreuve. Aujourd’hui, l’AFLD poursuit son enquête et a réitéré sa suspension provisoire contre la jeune femme après l’avoir reçue dans leurs bureaux. L’agence ayant cette fois-ci respecté les règles, la suspension ne peut être cassée par le Conseil d’État. Il faudra encore attendre plusieurs semaines pour avoir le fin mot de l’affaire. Une chose est sûre : la carrière de Clémence Calvin prend (une nouvelle fois) un revers.

Maxime Giralt


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une