Nous suivre

Football

Comment Lille a écrit l’histoire en s’imposant 3-0 sur le terrain du Milan AC ?

Eliott Conway

Publié

le

Football - Comment Lille a écrit l'histoire en s'imposant 3-0 sur le terrain du Milan AC
UEFA

LIGUE EUROPA – Lille revenait à San Siro pour la première fois depuis 2006, et avait comme il y a deux semaines, la mission de redorer le blason français en cette triste semaine européenne. Contrat rempli ? Oui messieurs-dames, et avec la manière, puisque les Nordistes reviennent à la maison titulaires d’un historique 3-0.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Lille abordait ce match face à l’AC Milan en position de vainqueur de la dernière confrontation en Europe. C’était en 2006, et le LOSC s’était imposé 2-0, la dernière (et la seule) victoire française à San Siro. Comme lorsque les Dogues se déplaçaient à Prague, ces derniers devaient tenter d’accrocher au moins un point, avec un peu de chance une victoire française, malgré un pronostic tendant à donner le champion d’Europe 2007 vainqueur.

Un début de rencontre globalement équilibré

Lille l’avait annoncé, il comptait jouer de manière sérieuse et cela s’est vu dès le début. Dès l’entame du match, les Lillois se montraient sur la pelouse milanaise. Profitant de la qualité des latéraux, le LOSC tentait des incursions dans la surface en jouant sur les ailes, rassuré par une défense certes plus en difficulté devant les assauts de Ibrahimovic et Hernandez et inquiétée par une contre-attaque rapide suite à un corner de Yazici (7′), mais toujours solide (6 buts encaissés en 11 matchs toutes compétitions confondues). Les deux équipes se jaugent alors, et d’une manière générale, le premier quart d’heure est globalement bien réparti, un temps fort d’une équipe étant immédiatement contre-balancé par une occasion de l’autre.

Le sérieux lillois prend le dessus

Cet équilibre prend fin au profit du LOSC, peu de temps, mais suffisamment au goût du club nordiste. Lille fait parler sa qualité de centre et tente des contre-attaques qui lui ont souvent réussi depuis ces deux dernières années. Jonathan Bamba (14′), puis Ikoné (16′) et David (19′) profitent d’un léger relâchement de la défense italienne pour tenter leur chance.

Si les intrusions de l’attaque lilloise n’aboutissent pas, c’est pourtant grâce à une touche obtenue par Yazici, elle-même obtenue grâce à la frappe de Jonathan David repoussée par le portier italien que le LOSC finit par virer en tête. Sur une faute de Romagnoli sur Yazici effectuée dans la surface, l’arbitre indique le point de penalty (20′). L’occasion de voir le premier but de Jonathan David sous les couleurs lilloises ? Cela attendra puisque le Turc veut alors se faire justice lui-même, avec succès puisqu’il inscrit son quatrième but en Ligue Europa. Milan 0-1 Lille.

Milan n’y arrive pas, le LOSC ne tremble pas

On attendait un réveil milanais, il a bien eu lieu. Moins de deux minutes après le but nordiste, le club italien obtient un coup franc idéalement placé à l’entrée de la surface, occasion en or pour Zlatan Ibrahimovic de remettre les deux équipes à égalité. Encore faut-il ne pas tomber sur un Mike Maignan qualité Équipe de France qui n’a que faire des occasions de l’AC Milan (23′, 37′, 39′). La défense lilloise n’est pas impressionnée, et c’est cette solidité qui permet au LOSC de retourner aux vestiaires en menant 1-0 à la pause.

UEFA Yazici League

Lille revient des vestiaires en position de meneur, et à l’inverse de la rencontre face au Sparta, les Dogues ne se font pas avoir et produisent immédiatement un début de mi-temps à la hauteur de la première. Solide, serein, Lille domine et n’a besoin que de deux minutes pour obtenir sa première occasion de la période sur un coup franc obtenu et tiré (au-dessus) par Renato Sanches. Deux minutes pour se montrer, cinq pour marquer avec une nouvelle fois Yusuf Yazici à la finition pour faire le break et mener 2-0 (50′), aidé par une erreur de placement de Donnarumma.

Et un, et deux, et trois zéro ? Et trois zéro, une nouvelle fois grâce à l’international turc qui a fait de la Ligue Europa son jardin, d’une excellente passe de Jonathan David. Le LOSC surclasse Milan (qui sort Ibra à l’heure de jeu) dans tous les domaines. La défense lilloise n’est inquiétée qu’à de rares reprises (78′, 86′) quand l’attaque, titulaires comme remplaçants avec les entrées de Yilmaz et Lihadji continue d’exercer une pression constante sur la cage de Donnarumma (79′, 80′, 89′, 90′, 90+4′). Heureusement pour les hôtes, le chrono sonne la fin de leur calvaire. Lille repart avec un splendide 3-0 obtenu avec la manière, et en profite pour infliger aux Milanais leur plus grosse défaite à domicile sur la scène européenne de leur histoire. Nous sommes venus, nous avons vu, nous avons vaincu.

Historique, sensationnel, retentissant, les qualificatifs manquent pour décrire ce qu’a réalisé le LOSC ce jeudi soir. Lille a infligé une leçon de football à Milan, porté évidemment par un Yusuf Yazici de gala. Les Lillois repartent en tête de leur groupe, avec le titre honorifique de seule équipe invaincue en Europe cette année toutes compétitions confondues, et c’est mérité.

Eliott Conway


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?