Nous suivre

Actualités

Coupe de la Ligue : Paris SG – AS Monaco, comme on se retrouve !

Bastien Pitte

Publié

le

Le Paris-Saint-Germain et l’AS Monaco se retrouveront au Matmut-Atlantique de Bordeaux le 31 Mars prochain. Victorieux respectivement de Rennes (3-2) et de Montpellier (2-0), les deux clubs s’affronteront dans un remake de la finale de la Coupe de la Ligue 2017 (victoire 4-1 du PSG).

Sans Edinson Cavani, meilleur buteur du club parisien depuis quelques jours seulement et laissé au repos pour ce déplacement en terre bretonne, le Paris-Saint-Germain se présentait avec l’ambition de participer à une nouvelle finale de la Coupe de la Ligue (la cinquième consécutive !).

Au cours d’une première période dominée dans son ensemble par les joueurs parisiens, un éclair de génie de son latéral belge Thomas Meunier (24ème minute) a permis au Paris-Saint-Germain de mener rapidement au score face à des Bretons, bien que généreux, en manque d’inspiration. Mais à quelques minutes de la fin de la première période, sur une contre-attaque éclaire du Stade Rennais, Khazri pense venir égaliser pour les rouges et noirs … avant que l’arbitre de la rencontre, Mr Lesage, ne fasse appel à l’assistance vidéo pour confirmer la main de ce dernier dans son enchainement dans la surface de réparation parisienne.

Quelques minutes après le retour des vestiaires, les Parisiens se mettent à l’abri grâce à Marquinhos, bien placé suite à une frappe de Di Maria repoussée par le portier breton. L’addition viendra même se corser pour les Rennais après un centre puissant de Lo Celso (rentré à la pause en lieu et place de Pastore), détourné dans son propre but par Diallo. Le Stade Rennais viendra réduire l’écart une première fois à la 85ème minute par l’intermédiaire de Sakho, sur un coup de pied arrêté, avant de revenir à une petite longueur des Parisiens à la 92ème minute. Malheureusement pour les Bretons, leur réaction fut trop tardive pour espérer revenir à la hauteur des hommes d’Unai Emery.

Cette première demi-finale de la Coupe de la Ligue, au cours de laquelle l’ancien international français Lassana Diarra réalisa ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs parisiennes, fut marquée par l’utilisation importante de l’assistance vidéo. Outre le but rennais, légitimement refusé en toute fin de première période, Kylian Mbappé, l’attaquant parisien, fut le premier joueur expulsé par l’assistance vidéo ! En effet, suite à sa faute sur Sarr, à la 65ème minute de jeu, d’abord sanctionné d’un carton jaune par l’arbitre de la rencontre, le jeune international français s’est vu brandir un carton rouge, suite à la vérification de Mr Lesage sur l’écran de contrôle au bord du terrain.

Kylian Mbappé expulsé avec l’assistance vidéo – DailyMotion

De son côté, l’AS Monaco, qui recevait ce mercredi Montpellier, espérait se refaire une santé et se qualifier pour la finale de la seule compétition qui pouvait encore lui permettre de soulever un trophée en fin de saison.

Cette rencontre a rapidement tourné à l’avantage des joueurs de la Principauté avec l’ouverture du score de l’inévitable Radamel Falcao, après seulement 16 minutes de jeu. Ce dernier réalisera même un doublé quelques minutes plus tard (29ème) pour permettre à l’AS Monaco de gérer au mieux cette demi-finale. Malgré quelques tentatives intéressantes coté Montpelliérains, ils n’ont jamais réussi à inquiéter réellement des monégasques sérieux jusqu’au bout.

A l’image de la première demi-finale, cette rencontre fut elle aussi marqué par l’utilisation à plusieurs reprises de l’assistance vidéo. Comme à Rennes la veille, celle-ci fut utilisé à raison lorsque l’arbitre de la rencontre, Mr Delerue, revient sur sa décision d’accorder un pénalty à l’AS Monaco pour une faute du gardien montpelliérain Benjamin Lecomte, ou encore lorsqu’il refusa le troisième but monégasque pour une position de hors-jeu.

Le Paris-Saint-Germain et l’AS Monaco se retrouveront donc à Bordeaux le 31 mars prochain pour une revanche de la finale de l’édition précédente, avec on l’espère, une rencontre plus disputée que celle de l’an passé.

Bastien Pitte


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?